Profitez des productions Disney sur Netflix tant qu'il en est encore temps. À la fin de l'année 2019, tous les Star Wars, Marvel et autres productions de la firme migreront sur le service de streaming que prépare actuellement l'entreprise de divertissement.

Les jours de Star Wars, Marvel et autres productions Disney sont comptés au sein du catalogue de Netflix. Début août 2017, la firme aux grandes oreilles a annoncé sa décision de créer son propre service de streaming. Elle fera ainsi directement concurrence à Netflix, en retirant du service de SVoD aux 104 millions d’abonnés ses propres films pour s’en réserver l’exclusivité.

À en croire Bob Iger, directeur général de la Walt Disney Company, l’échéance est prévue pour fin 2019. Ce qui vous laisse encore approximativement deux ans pour profiter du catalogue de Disney sur Netflix, avant de voir celui-ci migrer vers ce nouveau service de SVoD.

Séries originales et films exclusifs

Bob Iger annonce ainsi que l’application préparée par Disney offrira un « trésor de contenus » à ses usagers, et que son lancement ne devrait pas passer inaperçu. En plus d’intégrer les films Disney, la saga Star Wars et les franchises Marvel à son catalogue, le service de SVoD intégrera quatre ou cinq séries originales et trois à quatre films exclusifs concoctés par Disney.

CC Flickr Sean MacEntee

Par ailleurs, il est fort probable que le service soit déployé à l’international, dans ses différentes versions, avant même d’être ouvert sur le sol américain — où Disney doit encore acquérir des autorisations de diffusion. Le directeur général n’a pas précisé combien ce service coûtera au premier groupe de divertissement mondial.

En faisant de Star Wars et Marvel sa chasse gardée dans le monde du streaming, Disney s’arroge un argument de poids pour attirer dans son giron de futurs spectateurs. Va-t-il pour autant faire vaciller Netflix ? Ce n’est pas sûr : et si la véritable cible se trouvait ailleurs ? En effet, Disney est peut-être davantage en train d’enterrer peu à peu le câble américain.

Partager sur les réseaux sociaux