Bethesda a officialisé la date de sortie du portage de Doom sur Nintendo Switch. Les enfers se déchaîneront le 10 novembre et diverses phases de gameplay rassurent quant à la qualité de l'expérience.

Nintendo est favorable à la sortie de plus de jeux matures sur sa Switch. Et le constructeur nippon a semble-t-il trouvé un interlocuteur à l’écoute en la personne de Bethesda.

L’éditeur américain sortira en effet Doom le 10 novembre prochain sur la console hybride, ce qui permettra à aux possesseurs de se plonger dans l’enfer survitaminé imaginé par id Software.

Alors qu’on aurait pu craindre un portage au rabais, le directeur créatif Hugo Martin et le producteur Marty Stratton ont tenu à rassurer tout le monde. Séquences de gameplay à l’appui.

id Software a fait de son enfer un miracle

En matière de contenu, Doom n’oubliera pas grand-chose en route par rapport aux versions PlayStation 4, Xbox One et PC. On pourra donc compter sur la campagne solo (avec tous les niveaux de difficulté), la déclinaison Arcade et l’ensemble des modes et des cartes multijoueurs, y compris tous les DLC. En revanche, le SnapMap, qui permet de créer des cartes, a disparu et personne ne s’en étonnera compte tenu de la puissance moindre de la Switch.

Encourageant sur le fond, Doom sur Switch devrait également l’être sur la forme au regard de la vidéo diffusée par id Software. Le FPS, dont le framerate passe de 60 à 30 fps, semble tout de même fluide et apparaît plutôt chatoyant malgré la perte de quelques détails. Le studio a confié le développement à Panic Button, qui s’était affairé sur les moutures console de Rocket League. Et le miracle visuel est garanti par la polyvalence du moteur graphique id Tech 6, capable de s’accorder à un maximum de plateformes.

On se demande juste si les séquences montrées sont capturées sur un téléviseur (via le dock) ou directement sur la Switch. Réponse le 10 novembre.

Partager sur les réseaux sociaux