Un peu moins d'un an après la mise à jour 4.0, Recalbox bénéficie d'une mise à niveau qui lui permet de gérer davantage de jeux et de matériels. Elle apporte également de très nombreuses nouveautés.

Vous avez une tendresse particulière pour le rétrogaming ? Si c’est le cas, vous avez peut-être quelques émulateurs de consoles de jeux vidéo installés sur votre PC. Ou, pour ceux et celles qui sont adeptes du « faites-le vous-même » (« do it yourself » ou DIY), c’est peut-être sur une installation maison que vous jouez aux titres qui ont marqué votre jeunesse.

Par exemple, sur une installation mêlant Raspberry Pi et Recalbox ?

Sachez que ça tombe très bien, puisque Recalbox arrive ce vendredi 13 octobre dans une toute nouvelle version. Pour les personnes qui ne sont pas au courant, Recalbox est un système d’exploitation gratuit et ouvert dédié au rétrogaming. Il « a pour vocation de proposer aux néophytes et aux technophobes une solution d’émulation quasi plug and play et totalement pré-configurée », explique l’équipe du projet.

Jusqu’à présent, il pouvait gérer pas moins de 36 systèmes différents, dont la Nes, la Super Nes, la PlayStation, la la Mega Drive, la Game Boy, l’Atari 2600, la Nintendo 64, la Game & Watch, la Wonderswan Color, la Master System ou encore l’Amstrad CPC. Mais avec la mise à jour 4.1 de Recalbox, disponible à partir de 20 heures, on passe à… plus de 52 systèmes pris en charge !

Parmi les consoles et machines faisant leur entrée dans Recalbox 4.1, on retrouve des noms connus de l’histoire du jeu vidéo, comme la Dreamcast, le Commodore 64 et la PlayStation Portable, ainsi que des figures historiques du monde de l’ordinateur, à l’image de l’Apple II et de Dos. Mais ce n’est pas tout : en plus de la prise en charge de  nouveaux appareils, des changements très nombreux ont eu lieu sous le capot.

La liste des changements étant excessivement longue d’après Recalbox, qui parle de centaines de nouveautés, optimisations et améliorations, seule une petite sélection a été mise en avant par l’équipe pour donner un petit aperçu de ce qui attend la communauté avec cette mise à niveau. Rappelons que la dernière mise à jour de Recalbox, la 4.0, est arrivée en fin d’année dernière.

  • Gestion du Bluetooth interne du Raspberry Pi 3 ;
  • Overclooking Raspberry Pi 3 ;
  • Gestion des manettes PS4 et PS4v2 (Bluetooth) ;
  • Cheats Libretro ;
  • Vidéo de démarrage ;
  • Nouvelles options de démarrage ;
  • Gestion des NAS (serveurs réseaux, via Ethernet) ;
  • Présent nativement dans la version officielle de Noobs ;
  • Ajout du mode Hardcore de Retroachievements ;
  • Configurations possibles système par système, jeu par jeu ;
  • Clavier visuel (OSK) intégré dans EmuleStation ;
  • Web Manager 2.0 : gérer sa Recalbox depuis le navigateur web du PC ;
  • Intégration d’un nouveau scraper (pour récupérer les métadonnées de jeux).
Jaquette, descriptif… cela sert à vous présenter le jeu.

La sortie de Recalbox 4.1 a aussi été l’occasion de revoir le développement du projet. Il a été «  décidé de procéder à une refonte totale de l’infrastructure, avec comme seul objectif de proposer une vision du projet à long terme », explique l’équipe, avec la volonté de « fournir rapidement des mises à jour OTA plus régulières et de nouvelles fonctionnalités indépendamment, sans attendre une nouvelle version majeure ».

Quant à la disponibilité de Recalbox, elle est nettement plus étendue puisque le système d’exploitation est maintenant exécutable sur un plus grand nombre de plateformes. Le système peut désormais être déployé sur des ordinateurs Odroid C2/XU4, Raspberry Pi 0-W ainsi que sur les plateformes PC 32 et 64 bits.

Les nouveaux systèmes pris en charge.

Partager sur les réseaux sociaux