Apple logoDans le cadre de son enquête sur les prix pratiqués par iTunes en Europe, la Commission Européenne auditionnera Apple et les quatre principales maisons de disques les 19 et 20 septembre prochain, apprend-t-on aujourd’hui par Reuters. L’association de consommateurs britannique Which ? avait saisi l’Union Européenne en remarquant que malgré le marché ouvert, les prix pratiqués par iTunes étaient supérieurs en Grande-Bretagne (77 pence, soit 1,17 euros) que dans les autres pays européens (0,99 euros).

« Les consommateurs peuvent seulement acheter de la musique sur la boutique en ligne iTunes de leur pays et sont alors restreints dans le choix du lieu d’achat de leur musique, et par conséquent de quelle musique est disponible et à quel prix », avait expliqué Jonathan Todd, porte-parole de la Commission Européenne, au moment de l’ouverture de l’enquête formelle.

Universal Music Group, Sony BMG, Warner Music et EMI sont également auditionnés car Apple leur renvoie la responsabilité. La firme de Cupertino affirme que la différence de prix est justifiée par les conditions contractuelles imposées par les maisons de disques, qui dépendent chacune des différents territoires d’exploitation des catalogues. Steve Jobs a en effet toujours indiqué qu’il aurait préféré monté une seule et unique boutique iTunes Europe avec un prix uniforme sur toute l’Union, chose qu’il n’a pas pu faire face aux obstacles juridiques.

Les audiences auront lieu à huis clos, sans jugement, et les conclusions seront transmises à Neelie Kroes, la commissaire chargée de la concurrence. Apple sera présent en permance, contrairement aux majors du disque qui se succéderont pour respecter les clauses de confidentialité imposées dans les contrats.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés