Wal-Mart est aux Etats-Unis, en terme de puissance marchande, l’équivalent des centres E.Leclerc et Carrefour réunis. Si Apple n’a pas réussi à obtenir de catalogues de la part d’autres majors que Disney pour ouvrir sa boutique de vidéo à la demande, c’est dit-on parce que Wal-Mart a fait pression sur Hollywood en menaçant de retirer de ses rayons les DVD des studios qui feraient affaire avec la pomme. Le géant de la grande distribution ambitionne de se lancer lui-même dans la VOD, et n’apprécie pas la concurrence.
Toutefois selon Variety, les deux géants pourraient trouver un accord de partage de revenus, notamment par la vente de bons d’achats iTunes chez Wal-Mart. Une façon aussi pour Wal-Mart de s’assurer que les prix ne descendront pas trop bas, pour ne pas faire concurrence au DVD physique.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés