Free Mobile compte désormais plus de 10 millions de clients. Une performance remarquable pour un opérateur actif depuis à peine trois ans. Le groupe s'arroge ainsi 15 % du marché des télécoms.

C'est un cap symbolique que vient de franchir Free Mobile. À l'occasion de la présentation de ses résultats (.pdf) pour 2014, l'opérateur a donné des nouvelles de son parc d'abonnés. Comme prévu, celui-ci a bien dépassé la barre des 10 millions de clients avant la fin de l'année dernière. Free Mobile pèse désormais près de 15 % de part de marché dans le secteur des télécoms.

L'opérateur note à cette occasion avoir atteint "le niveau de son objectif initial à long terme moins de trois ans après son lancement" (les offres commerciales de Free Mobile ont été lancées le 11 janvier 2012, ndlr), avant d'ajouter "qu'il est resté le 1er recruteur avec plus de 2 millions de nouveaux abonnés recrutés (net de résiliation) sur l'exercice 2014".

Il y a trois ans, dans un entretien accordé à Challenges, Xavier Niel avait exposé les objectifs de Free dans le mobile. À ce moment-là, le chef d'entreprise avait indiqué viser entre 10 et 20 millions d'abonnés. Le plancher de cet objectif est aujourd'hui rempli. Toute la question est de savoir si l'opérateur va parvenir à atteindre la tranche supérieure, qui lui permettrait de doubler son parc d'abonnés.

En tout cas, c'est un but que le groupe se fixe. Free Mobile maintient toujours son objectif de s'arroger une part de marché de 25 % "à long terme" (Xavier Niel en parlait déjà en 2011).

Concernant la 4G, Free compte assurer le déploiement de plus de 1500 sites cette année (à l'heure actuelle, 1300 d'entre eux ont été ouverts, selon le communiqué, en plus des 1900 sites dédiés à la 3G). Et en matière de couverture mobile, l'objectif pour la fin de l'année est d'atteindre 60 % de la population française vivant en métropole (pour la 3G, l'opérateur a normalement dépassé le cap des 75 %).

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés