Free Mobile aura d'ici quelques années entre 10 et 20 millions de clients dans le mobile. C'est en tout cas l'affirmation faite par Xavier Niel au cours d'une interview, dans la foulée de la présentation des résultats financiers d'Iliad, la maison-mère de Free Mobile. Au 31 mars, l'opérateur comptait 2,6 millions d'abonnés.

Free Mobile a présenté ce matin ses résultats financiers pour le premier trimestre 2012. À cette occasion, le quatrième opérateur a révélé le nombre de clients mobiles ayant souscrit aux deux offres dévoilées le 10 janvier dernier. En date du 31 mars, Free Mobile compte plus de 2,6 millions d’abonnés, ce qui laisse à penser que l’entreprise a vraisemblablement dépassé aujourd’hui le cap des 3 millions.

Mais quelle est la part de marché que vise Free Mobile d’ici quelques années ? Dans un entretien accordé à Challenges, Xavier Niel a dévoilé quelques objectifs de son groupe dans le domaine de la téléphonie mobile. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que Free Mobile a bien l’intention de continuer à aspirer les clients d’Orange, SFR et de Bouygues Télécom, sans oublier les MVNO.

Questionné sur le modèle économique du groupe dans le mobile, Xavier Niel explique viser « une marge brute de 50 %, en misant sur 10 à 20 millions d’abonnés« , à l’image de ce qui a été fait dans l’ADSL. « L’offre à 20 euros est un modèle forfaitaire dans lequel nous sommes confortables. Dans celui à 0 ou 2 euros, nous vivons des dépassements, facturés à prix bas, mais sur lesquels nous générons des profits« .

Le vice-président en charge de la stratégie d’Iliad, la maison-mère de Free Mobile, en a profité pour expliquer quelle a été la principale source de recrutement d’abonnés. C’est SFR, qui « n’a eu aucune réaction » lors de l’arrivée de Free Mobile sur le marché « Très naturellement, c’est devenu notre principale source de recrutement d’abonnés, devant Bouygues Télécom et les opérateurs virtuels« .

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés