Il y a du changement du côté de Spotify. Le service d'écoute a annoncé ce jeudi que les versions Free et Open comporteront désormais certaines limites d'utilisation. Un titre pourra être écouté gratuitement cinq fois au maximum et le nombre d'heures d'écoute sera limité à dix heures par mois.

C’est désormais officiel. Spotify va limiter drastiquement l’écoute gratuite sur les versions Free et Open du service de streaming musical. Cette annonce survient dans un contexte pourtant favorable, où plus d’un million de personnes ont souscrit un abonnement payant (Unlimited ou Premium) et au moment où le lancement aux États-Unis se rapproche grâce aux négociations avec les maisons de disques.

Les changements sont de trois ordres :

  • Les nouveaux utilisateurs Spotify profiteront du service gratuit tel qu’il est actuellement pendant 6 mois.
  • A partir du 1er mai, tous les utilisateurs ayant créé un compte le 1er novembre 2010 ou avant, pourront écouter chaque titre gratuitement 5 fois maximum. Les utilisateurs ayant créé leur compte après cette date verront ces changements s’appliquer 6 mois après la date de création de leur compte.
  • De plus, le nombre d’heures d’écoute pour les utilisateurs gratuits sera limité à 10 heures par mois après les 6 premiers mois. Soit l’équivalent de 200 titres ou 20 albums.

Sur le blog officiel, la société assure que ces mesures n’affecteront que les utilisateurs les plus actifs. « La plupart d’entre vous utilisent Spotify pour découvrir de la musique – en moyenne 50 nouveaux titres par mois, même après un an d’utilisation. L’utilisateur moyen ne verra pas de limitation d’écoute sur 7 titres écoutés sur 10« . Dans ce cas de figure, Spotify assure que la limitation ne devrait pas modifier le mode consommation actuel.

En revanche, les utilisateurs les plus actifs se heurteront rapidement à ces nouvelles barrières. Spotify estime néanmoins que cela est le signe manifeste que le service leur plaît et qu’il devrait en toute logique souscrire un abonnement payant. Aucun des deux ne sera modifié. Le premier est facturé 5 euros par mois tandis que le second coûte deux fois plus cher.

La communauté des utilisateurs Spotify appréciera diversement la nouvelle. Si Spotify a contribué à la lutte contre le téléchargement illégal en fournissant un service performant et de grande qualité, nombreux sont ceux qui pourraient retourner vers le piratage, frustrés par ces nouvelles règles. D’autres pourraient tout simplement écouter de la musique sur d’autres plates-formes.

Ces nouvelles règles sur les versions Open et Free sont vraisemblablement un geste de Spotify envers les maisons de disques. Le directeur général d’Universal Music France avait défendu le principe d’une limite du nombre d’écoutes sur les plates-formes de streaming, que ce soit Deezer, Jiwa ou Spotify. « Quand on voit des gens qui écoutent 35 fois la même chanson, vous vous dites qu’au bout d’un moment, le gars, il faut qu’il aille acheter le titre. […] Quatre écoutes, c’est suffisant pour savoir si on veut acheter un titre« .

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés