Quoi de mieux pour une marque qu’un PDG qui l’incarne pour en faire la promotion ? Cette méthode de communication n’est pas récente, mais elle prend un nouvel essor avec des patrons décomplexés comme Elon Musk, ou comme maintenant, Henrik Fisker.

Pour accompagner la naissance ou la croissance d’une nouvelle marque automobile, les réseaux sociaux sont particulièrement utiles. Tous les constructeurs l’ont désormais bien compris, mais tous n’abordent pas cet aspect-là avec la même stratégie. Certains patrons n’hésitent pas à se mettre en scène pour faire parler d’eux et de leur marque.

Elon Musk a lui tendance à forcer le trait et carrément faire le show, avec plus ou moins de succès auprès du public. Il a bien compris que les réseaux sociaux étaient un bon vecteur de communication pour toucher les clients finaux à moindre coût — il veut carrément racheter Twitter. La question soulevée est alors : va-t-il susciter d’autres vocations chez les autres patrons ? C’est ce que l’on suppose en observant les réseaux sociaux d’Henrik Fisker, le dirigeant de Fisker Group Inc..

À son tour, Henrik Fisker dépoussière l’image du patron dans sa tour d’ivoire et déconnecté du terrain. Les deux hommes se connaissent d’ailleurs bien, ils ont déjà été en concurrence par le passé. Il ne serait pas surprenant que Fisker s’inspire un peu de la méthode Musk pour faire parler de sa marque et de son véhicule à venir.

Le challenger Fisker

On découvre dans une courte vidéo, publiée le 21 avril 2022, le patron de Fisker en pleine séance d’essai, au volant de son futur SUV nommé Fisker Ocean. Il n’hésite pas à dire lui-même qu’il travaille encore à améliorer son produit pour plus de sportivité, et pour qu’il soit parfaitement à l’image de ce qu’il souhaite d’ici aux premières livraisons prévues pour novembre 2022.

Ici, la vidéo est encore très professionnelle. Sans être aussi fantasque qu’Elon Musk, on sent bien qu’Henrik Fisker est prêt à casser l’image un peu trop lisse que l’on peut avoir d’un patron. Cette autre photo partagée le 8 d’avril montre bien une certaine dose autodérision qui peut plaire au public.

Henrik Fisker assure que cette photo n’a pas été retouchée, et qu’il a bien posé dans le coffre avec son chien, pour présenter une des spécificités du Fisker Ocean. Sur ce futur modèle, la fenêtre de coffre peut s’ouvrir pour rentrer une planche de surf, par exemple.

Ces communications plus personnelles, plus humanisées, participent généralement assez bien à créer une proximité avec le client, surtout lorsque l’échange se poursuit au travers des commentaires. Une chose que les autres grands patrons historiques peinent à transmettre. On s’intéresse plus facilement aux scandales soulevés par leurs rémunérations, qu’au côté humain et sympathique qu’ils peuvent partager.