Tesla a publié les résultats financiers du premier trimestre de l’année 2022. En dépit d’une conjoncture compliquée, les records continuent d’être battus.

Une crise globale qui perdure et fait augmenter le prix de certaines pièces, des usines parfois à l’arrêt quand les contamination reprennent de plus bel (en Chine), des ajustements tarifaires soudains qui n’avantagent pas la clientèle, des délais de livraison incertains… Si on s’intéresse à la conjoncture autour de Tesla, il est difficile d’être optimiste quant à la santé financière du constructeur. Pourtant, le dernier bilan, publié le 20 avril, est ultra positif.

Entre le 1er janvier et le 31 mars 2022, Tesla a enregistré un chiffre d’affaires de 18,76 milliards de dollars — soit un nouveau record et, surtout, une hausse colossale de plus de 80 % par rapport à la même période en 2021. La multinationale a par ailleurs amélioré sa marge (merci les hausses de prix), lui permettant de dégager un bénéfice net de plus de 3,3 milliards de dollars. Là encore, il s’agit d’un record.

Évolutions des chiffres de Tesla
Évolutions des chiffres de Tesla // Source : Tesla

Tous les voyants sont au vert pour Tesla

Si Tesla a produit un peu moins de voitures que lors du trimestre précédent (305 407 véhicules assemblés, contre 305 840), il en a livré un peu plus : 310 048, contre 308 650, battant les pronostics et établissant un énième record en la matière. Lors du premier trimestre de l’année 2021, Tesla n’avait livré que 184 877 voitures — c’est dire les énormes progrès observés par la firme en douze mois. Et il n’y a aucune raison de craindre une baisse, puisque deux usines viennent d’être inaugurées coup sur coup — Berlin et Austin, qui sortent pour le moment des Model Y.

« Ce fut un trimestre particulièrement difficile en raison des interruptions de la chaîne d’approvisionnement et de la tolérance zéro de la Chine en ce qui concerne le covid. Le travail incroyable des équipes Tesla et les fournisseurs clés ont sauvé la mise », se félicitait Elon Musk dans un tweet publié le 2 avril à propos du nouveau record de livraisons. 

« Nous prévoyons d’augmenter notre capacité de production aussi vite que possible. Nous nous attendons à augmenter notre capacité de livraisons de 50 % chaque année », indique Tesla, en gardant à l’esprit que, ces derniers mois, les usines n’ont pas pu tourner à plein régime. Ce contretemps, perçu comme un « défi », devrait perdurer en 2022. En attendant, il ne semble pas avoir un impact négatif sur le compte en banque de Tesla.

Tesla concentre l’essentiel de ses promesses sur la productivité, alors que ces bilans ont souvent été l’occasion de faire un point sur les produits à venir. Dans le communiqué, on ne pourra lire que quelques lignes sur le Cybertruck, avec des « progrès réalisés sur l’industrialisation ». Cela ne dit pas grand-chose sur la disponibilité du pickup électrique audacieux, puisque les mêmes termes étaient employés lors du trimestre précédent.