Même si on adore l’électrique chez Numerama, il y a quelques questions à se poser avant de sauter le pas.

Les tarifs à la pompe à essence ont largement dépassé les 2 euros par litre en ce début mars 2022. Pour certains automobilistes de véhicules thermiques, c’est la goutte de trop. Et si c’était le bon moment de passer à la voiture électrique ?

Sur certains marchés, notamment aux USA, les ventes de Tesla explosent pour les mêmes raisons. Il est un peu tôt pour savoir si les concessions françaises ont enregistré la même vague d’achat, mais l’augmentation des recherches Google reste un bon baromètre de ce qui trotte dans la tête de nos concitoyens.

ve_recherchegooglemars2022
Recherches Google pour « voiture électrique » en mars 2022. // Source : Capture de Google trend

Cependant, avant de vous engager dans le changement de votre véhicule, il est bon de vous poser quelques questions pour savoir si l’électrique va vraiment répondre à vos besoins :

  • Avez-vous un point de recharge sûr à domicile ou au travail ?
  • Quels sont vos besoins au quotidien ?
  • Pouvez-vous bénéficier d’aides à l’achat ?

Sans recharge fiable et facile d’accès, attention aux prises de tête

La recharge, c’est un peu le nerf de la guerre du véhicule électrique. C’est surtout un point de tension pour ceux qui ne disposent pas d’une recharge accessible à domicile ou au bureau. Une simple prise de courant peut suffire pour une bonne partie des usages.

Si vous devez vous reposer uniquement sur la disponibilité de bornes publiques, attention à ce que la voiture électrique ne vous apporte pas des contraintes inadaptées, et surtout que son coût ne se retrouve pas à l’opposé des économies que vous souhaitiez réaliser initialement.

Une recharge effectuée à domicile est ce qui revient le moins cher, on parle souvent d’environ 3 €/100 km. À ce tarif-là, la voiture électrique est quasiment imbattable. Le calcul est vite différent lorsqu’on doit se charger au quotidien sur des bornes publiques. Certaines demeurent encore gratuites, mais elles disparaissent assez vite du paysage urbain. Surtout, quand une borne est gratuite, il y a souvent des voitures ventouses, donc c’est une borne à laquelle vous accéderez difficilement.

parking-space-1678181_1920
Zoé en charge. // Source : Pixabay @Stivabc

Au niveau des bornes publiques payantes, il y a une telle diversité dans les tarifs pratiqués qu’il faut se montrer très vigilant, et surtout être assez bon en mathématiques pour faire son calcul sur un mois. Bon à savoir, de plus en plus de bornes publiques infligent des pénalités en cas d’occupation non justifiée. Cela consiste à facturer, souvent à la minute, tout dépassement de temps où la voiture occupe la borne sans charger (car pleine à 100 %). Avec des tarifs dissuasifs, cela pourrait vous amener à devoir déplacer votre voiture en plein milieu de la nuit dans certains cas extrêmes.

Nous n’allons pas vous dire que la voiture électrique n’est pas adaptée à ceux qui ne disposent pas de prise à domicile, mais c’est un calcul un peu différent qu’il faut corréler avec son usage concret du véhicule (nombre de kilomètres parcourus par jour).

Le véhicule électrique, pour quel usage ?

Une partie du frein à l’acquisition du véhicule électrique consiste souvent à se focaliser sur l’usage exceptionnel, par exemple lors des départs en vacances avec les contraintes que cela peut avoir. Même si on ne peut pas complètement occulter cet aspect, il ne faut pas pour autant se focaliser sur l’exception. C’est sur son usage au quotidien que l’on doit définir si le véhicule électrique peut correspondre à son besoin.

essai_fiat_500_electrique2
Fiat 500 électrique. // Source : Raphaelle Baut pour Numerama

Cet aspect va être différent si vous vous orientez vers un véhicule d’occasion, ou vers du neuf. Si vous achetez un véhicule d’occasion, n’hésitez pas à demander un état des lieux de la batterie avant l’achat. Ce n’est pas une démarche très répandue encore, mais cela pourra vous rassurer sur la capacité réelle de la batterie, et non uniquement sur les chiffres erronés d’une ancienne norme nedc ou wlp du véhicule à neuf.

N’oubliez pas qu’un véhicule électrique a des variations de consommation qui peuvent être importantes en hiver, renseignez-vous sur les autonomies lors des conditions hivernales. Internet vous permettra d’avoir accès à des retours d’expérience concrets. Notre conseil est donc de partir sur cette consommation, dans les conditions les plus mauvaises, pour regarder si le véhicule peut répondre à l’ensemble de vos trajets quotidiens sans recharge en cours de route, surtout pour les gros rouleurs.

renault-zoe-201920
Nouvelle Renault Zoé. // Source : David Nogueira pour Numerama

Pour les véhicules neufs, il faudra choisir la batterie la plus adaptée. Les autonomies sont moins une limite sur les véhicules actuels qu’ils ne l’étaient sur les premières générations de Leaf ou de Zoé. Par contre, attention aux délais de livraison, ils peuvent être particulièrement longs avec le contexte actuel.

Profiter d’un coup de pouce de l’état ?

Plusieurs dispositifs peuvent vous aider à faire sensiblement baisser la facture pour acquérir ce nouveau véhicule électrique. Le bonus écologique et la prime à la conversion sont parmi les plus connus, même s’ils ne s’appliquent pas à tous les achats. Vous pouvez vous renseigner sur ces aides et faire une simulation en consultant le site officiel. Un petit rappel, au 1er juillet 2022, le bonus écologique baisse, ne tardez pas trop à vous décider si vous voulez en profiter pleinement.

N’hésitez pas également à vous renseigner auprès de votre région ou de votre métropole (si jamais vous êtes concernés), il existe parfois des aides locales supplémentaires pour l’acquisition d’un véhicule dit « propre ».

Et les autres mobilités, alors ?

Une des questions à se poser avant tout est : « Ai-je besoin d’une voiture au quotidien ? ». Bien sûr, pour de nombreuses personnes, la question ne se pose pas. Pour d’autres, ce sont le confort et l’habitude, qui poussent à n’avoir d’yeux que pour la voiture individuelle.

Vélos électriques, trottinettes, scooters électriques, transports en commun, Citroën AMI, covoiturage et auto partage ne sont peut-être pas systématiquement à rayer de votre vocabulaire. Il est toujours important de le rappeler. Pour ceux qui souhaitent faire des économies et/ou agir pour le climat, ces solutions existent.

bike-1836934_1920
Vélo en ville. // Source : Pixabay

La voiture électrique est donc une solution, ce n’est pas forcément la solution universelle. Avant d’acheter, posez-vous des questions, informez-vous sur le sujet et n’hésitez pas à lire nos articles et essais de voitures électriques pour en apprendre plus.