Pensé comme un véhicule de loisir, ce concept décliné de Citroën AMI a de quoi surprendre, mais surtout séduire par l’esprit qui l’accompagne.

C’est avec un modèle taillé pour la mini-aventure ultra locale que Citroën nous surprend. Un look juste improbable qui nous fait sourire, mais qui finalement n’est peut-être pas aussi farfelu qu’il n’y parait au premier abord.

Alors que Citroën e-Mehari n’a jamais vraiment réussi à trouver sa clientèle parmi les nostalgiques de ce célèbre véhicule de plage, le Citroën MY AMI Buggy concept pourrait bien réussir à trouver un public, s’il venait à se concrétiser.

Un look baroudeur qui donne du charisme à l’AMI

Même si le concept peut nous faire penser encore plus spécifiquement à un jouet pour petits plus que pour grands, il serait un objet de mobilité ludique très adapté aux adultes qui sont, justement, restés de grands enfants, et qui ont des besoins de micro-mobilité hors des sentiers battus.

La première chose que l’on remarque, c’est l’abandon du coloris bleu gris sur ce concept. Cette nouvelle teinte kaki réussit plutôt bien à ce concept, et avec des touches de jaunes pour relever le tout, le concept est presque plus proche de la déclinaison signée Opel que de la Citroën originale.

Un second élément interpelle particulièrement à la découverte du concept, c’est l’absence de portes. Enfin, il reste un élément pour la sécurité, mais la porte en dur est remplacée par une toile imperméable pour pouvoir éventuellement protéger les occupants des intempéries. Ce système est un clin d’oeil à l’ancienne Méhari de Citroën, le concept va même jusqu’à pouvoir transporter ces portes en toile dans une housse prévue à cet effet.

Citroën AMI Buggy : on valide le concept baroudeur (oui, sans ironie)
Citroën MY AMI Buggy Concept // Source : Citroën

Ce look baroudeur se complète avec des roues larges pour la boue, des pare-buffles (même s’il vaut mieux éviter de se frotter à l’animal en AMI), des grilles de protection, une rampe de leds pour l’éclairage, ou bien encore une galerie de toit avec une roue de secours. Vous ne serez pas tout à fait paré à affronter le Paris-Dakar, mais pour déambuler à Saint-Tropez avec cet engin, vous pourriez faire sensation.

L’intérieur aussi en profite pour une petite cure de jouvence, au niveau des sièges, mais aussi des éléments de rangement disponibles. Les sièges se parent de mousse à mémoire de forme plus épaisse, pour un peu plus de confort, cet élément est d’ailleurs facilement lavable pour rester dans l’esprit aventurier qui peut rouler dans la boue ou dans le sable. Les bacs de rangement imprimés en 3D sont un peu différents de l’AMI, et une ligne de bagages a déjà été imaginée pour compléter le tout.

Citroën AMI Buggy : on valide le concept baroudeur (oui, sans ironie)
Intérieur Citroën MY AMI Buggy Concept // Source : Citroën

La base technique reste identique

On aurait pu imaginer que Citroën profite de ce concept pour introduire quelques évolutions techniques, mais ce n’est pas le cas.

Ce MY AMI Buggy Concept repose sur ce qui a fait le succès de l’AMI jusqu’à maintenant, un quadricycle léger à moteur électrique de 6 kW et bridé à 45 km/h. Cela permet à l’AMI d’être conduit dès l’âge de 14 ans en France avec uniquement le permis AM en poche.

Citroën AMI se recharge toujours en 3 heures sur une prise secteur classique pour offrir 75 km d’autonomie. Une petite nouveauté au niveau de l’emplacement de la prise attirera probablement l’attention des possesseurs de l’AMI actuel, car le positionnement et rangement du câble, côté portière passager n’a jamais remporté l’appréciation des acheteurs actuels. Sur ce concept, la prise se clipse sur le côté rendant sa manipulation plus aisée.

Citroën AMI Buggy : on valide le concept baroudeur (oui, sans ironie)
Prise de charge Citroën MY AMI Buggy concept // Source : Citroën

Un joli concept que certains mettraient sûrement volontiers sur leur liste au Père Noël, qui sait, peut-être qu’il vous entendra et permettra une mise en production de cet engin décidément pas comme les autres.