Tesla a indiqué au gouvernement norvégien qu'il serait prêt à ouvrir son réseau de bornes rapides aux autres constructeurs à compter de septembre 2022.

Celles et ceux qui roulent en voiture électrique le savent : les infrastructures de recharge sont loin d’être au niveau. Selon l’endroit où on vit, il n’y a pas assez de bornes et, quand il y en a, il y a toujours le risque de tomber sur un appareil en panne (c’est du vécu). Ce problème se pose un peu moins pour les propriétaires d’une Tesla, le constructeur américain ayant développé son propre réseau de Superchargeurs très performants. Et, bonne nouvelle, il pourrait être accessible aux autres voitures à compter de l’année prochaine.

Dans un article publié le 24 juin, Electrek rapporte que Tesla s’est entretenu avec les pouvoirs publics du comté de Vestland, situé en Norvège (où la marque est très populaire). La réunion était à propos des aides gouvernementales liées à l’installation de bornes. Il existe une obligation les concernant : pour en bénéficier, lesdites bornes doivent pouvoir être utilisées par tout le monde (ce qui n’est pas le cas des Superchargeurs). Pour être éligible, Tesla pourrait s’engager à proposer ces nouveaux Superchargeurs aux autres à compter de septembre 2022 — ce qui ne veut pas dire que ce sera le cas pour tout le réseau.

Source : Louise Audry pour Numerama

Une bonne nouvelle pour tout le monde (sauf pour les propriétaires Tesla)

Cela fait déjà plusieurs mois qu’une telle possibilité est évoquée. Ce serait une bonne nouvelle pour presque tout le monde, à commencer par les propriétaires d’une voiture d’une autre marque. Du jour au lendemain, ils auraient accès à des milliers de bornes fonctionnelles, facilement trouvables sur les applications de localisation. En prime, il s’agit de bornes puissantes (jusqu’à 250 kW), ce qui garantit une charge rapide. Reste à confirmer le tarif : les propriétaires Tesla sont facturés aux alentours de 0,32 €/kWh et le constructeur américain pourrait très bien faire payer les autres plus cher. 

Tesla serait l’autre grand gagnant de cette ouverture, étant donné que la recharge est payante. Plus il y aura de voitures branchées à ses Superchargeurs, plus ses revenus seront importants et plus il pourra continuer à investir dans son réseau pour l’étendre et l’améliorer.

En revanche, les propriétaires d’une Tesla accueilleront peut-être un peu moins bien la nouvelle : plus de voitures susceptibles d’être rechargées à un Superchargeur, cela signifie qu’il peut y avoir plus de congestion au niveau des stations. Aujourd’hui, en France, il n’y a pas encore assez de voitures Tesla en circulation pour créer des files d’attente. Mais cela pourrait être le cas si, d’un coup, plusieurs dizaines de milliers de véhicules devenaient compatibles.

Le calendrier annoncé par Tesla — septembre 2022 — ne concerne peut-être que la Norvège et l’ouverture des Superchargeurs pourrait se faire au cas par cas. En attendant, des discussions ont également été entamées en Allemagne, selon une information du média local Osnabrücker Zeitung publiée le 16 juin. Andreas Scheuer, Ministre des Transports, a indiqué qu’il était en contact avec Tesla pour que tout le monde puisse remplir la batterie de sa voiture sur un Superchargeur. En bref, les choses avancent dans la bonne direction.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo