À l'instar de Tesla, Rivian compte s'appuyer sur un réseau de bornes de recharge propriétaire. Le constructeur veut néanmoins ajouter l'argument de l'aventure à ses infrastructures, avec des stations situées dans des environnements plus reculés.

Sur le segment de la mobilité 100 % électrique, Tesla n’est pas en avance uniquement pour les technologies que ses voitures embarquent. Le constructeur a aussi su anticiper le besoin de recharger la batterie afin de lever les craintes sur l’autonomie. Pour cela, il n’a pas hésité à investir dans un réseau propriétaire. Aujourd’hui, dans le monde, Tesla revendique plus de 20 000 Superchargeurs, installés à des points clés pour rassurer les conducteurs sur de longs trajets. Rivian, l’un des rivaux les plus sérieux du constructeur, va bien évidemment en faire de même, rappelle Electrek dans un article publié le 26 février.

Rivian va sans surprise copier Tesla, avec la volonté de rendre les bornes très accessibles. Néanmoins, la startup, qui a crevé l’écran avec la présentation de son pickup R1T, veut ajouter l’argument de l’aventure à l’équation. Il implique que des stations seront installées sur des lieux plus reculés. Il y en aura par exemple une à Salida, ville du Colorado appréciée des amatrices et amateurs d’activités en extérieur. Dans cette zone, Tesla a misé sur la ville de Poncha Springs, plus passante, car traversée par deux grands axes.

Superchargeur Tesla à Poncha Springs // Source : Tesla

Rivian va développer ses propres Superchargeurs

Electrek a mis la main sur un document montrant les caractéristiques des bornes développées par Rivian. On découvre que la plus puissante peut fournir un pic de 300 kW — c’est 50 de plus que les meilleurs Superchargeurs de Tesla et 50 de moins que les bornes conçues par Ionity. Plus le chiffre est haut, plus la recharge sera rapide si la voiture est compatible — et jusqu’à un certain stade (ce n’est pas 300 kW en continu). La fiche technique inclut aussi des diagnostics via le cloud (en cas de panne) et des mises à jour à distance pour améliorer les performances. 

On peut par ailleurs découvrir que l’application compagnon fournira des données de navigation précises jusqu’à la destination, ainsi que des informations sur le statut de la recharge (y compris des notifications pour être alerté quand la recharge est terminée). Sur bien des points, on retrouve des éléments similaires à Tesla. Il n’y a rien d’illogique à cela : en juin 2020, Electrek indiquait que Rivian était en train d’embaucher des gens ayant travaillé sur le réseau de Superchargeurs de Tesla dans le but de développer le sien. « Nous allons bâtir notre propre infrastructure de recharge, incluant plusieurs destinations outdoor, pour lesquelles nos voitures sont conçues », a toujours clamé Rivian. Compte tenu de la superficie des États-Unis, avoir à gérer des bornes peut être compliqué — surtout si elles se trouvent à des endroits isolés. 

En parallèle, Rivian comptera sur les infrastructures développées par les tiers — comme Electrify America. Il pourra éventuellement rendre ses bornes compatibles avec les voitures des autres constructeurs, s’il veut diversifier ses revenus. On rappelle que le lancement de son pickup 100 % électrique est attendu pour le mois de juin. La pandémie de coronavirus a contraint Rivian à repousser la commercialisation. Dans un premier temps, c’est la Launch Edition à 75 000 dollars qui sera proposée. Elle offrira une autonomie de 480 kilomètres environ, d’où le besoin de mettre un maximum de bornes à disposition des propriétaires aventuriers.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo