Tesla a officialisé comme prévu son Cybertruck, le premier pickup électrique de son catalogue.

C’est au cours d’une conférence prenant la forme d’un délire à la Blade Runner matiné d’épreuves dignes de Fort Boyard testostéroné que Tesla a officialisé, le 22 novembre, son Cybertruck, un pickup 100 % électrique. Il s’agit d’un véhicule particulièrement attendu par les conducteurs américains (le segment est très populaire aux États-Unis, dominé par Ford et son F-150).

Elon Musk a démarré le show en expliquant que les pickups se sont tous ressemblés ces 100 dernières années. Une chose est sûre : le Cybertruck, lui, ne ressemble à rien de ce qui a existé ou existe. Le design est… osé. Vous avez le droit de le trouver ignoble ou radicalement somptueux : en tout cas, cela change.

Tesla Cybertruck // Source : Tesla

Moins de 40 000 dollars

Tesla a vraiment envie de taper fort avec son pickup 100 % électrique. Il suffit de regarder son prix de départ pour s’en convaincre. Le véhicule sera disponible en trois versions et la grille tarifaire sera agressive : à partir de 39 900 dollars (hors bonus écologique). Un F-150 neuf démarre à 35 000 dollars, à titre de comparaison.

Un pickup… audacieux

On ne vous cachera pas que l’on a éclaté de rire en voyant les premières images du Cybertruck, véhicule aux formes ô combien anguleuses qui semble tout droit sorti d’un vieux film de science-fiction au budget très serré. Même dans le Blade Runner original, on l’aurait trouvé étonnant. Mais rapidement, on parvient à s’y faire et si ce pickup roule un jour sur les routes, c’est clair que cela changera de l’interminable flotte de voitures arrondies aux formes similaires.

Tesla Cybertruck // Source : Tesla

Le Cybertruck sera résistant, très résistant. Son alliage en acier ultra durable peut résister à un marteau (démo à l’appui sur scène) et à l’épreuve des balles de 9mm qui rebondissent (d’où la volonté de le vendre à l’Armée américaine). Il serait quasiment impénétrable, d’après Tesla.

En termes de dimension, on part sur un gros véhicule, évidemment.

  • Longueur : 5,9 mètres ;
  • Largeur : 2 mètres ;
  • Hauteur : 1,9 mètre ;
  • Compartiment arrière : 198 centimètres (assez long pour accueillir un quad).

Le Cybertruck pourra accueillir six personnes.

Tesla Cybertruck // Source : Tesla

Quelles performances, quelle autonomie ?

Malgré ses dimensions imposantes, le Cybertruck avalera le 0 à 96 km/h en 2,9 secondes dans sa version la plus véloce. Sur les premiers mètres, il pourra donc dépasser une… Porsche 911. À noter que Tesla a intégré des suspensions à air adaptatives afin de pouvoir changer la hauteur à l’envi — selon les situations et le poids des choses transportées. Comme le Cyberquad, dévoilé également par Tesla.

Tesla Cybertruck Single Motor (propulsion)

  • 39 900 dollars (prix en euros encore à définir)
  • 400 kilomètres d’autonomie
  • 0 à 96 km/h en 6,5 s
  • Vitesse maximale de 175 km/h
  • Charge utile de 1 590 kg
  • Capacité de remorquage de 3,4 tonnes

Tesla Cybertruck Dual Motor (quatre roues motrices)

  • 49 900 dollars (prix en euros encore à définir)
  • 480 kilomètres d’autonomie
  • 0 à 96 km/h en 4,5 s
  • Vitesse maximale de 190 km/h
  • Charge utile de 1 590 kg
  • Capacité de remorquage de 4,5 tonnes

Tesla Cybertruck Tri Motor (quatre roues motrices)

  • 69 900 dollars (prix en euros encore à définir)
  • 800 kilomètres d’autonomie
  • 0 à 96 km/h en 2,9 s
  • Vitesse maximale de 210 km/h
  • Charge utile de 1 590 kg
  • Capacité de remorquage de 6,3 tonnes

Bien évidemment, le pickup sera compatible avec le réseau de Superchargeurs et pourra être acquis avec l’option de conduite entièrement autonome.

Tesla Cybertruck // Source : Tesla

Lancement

Il faudra patienter pour voir les premiers pickups électriques de Tesla sur les routes. Les précommandes sont déjà lancées (moyennant un acompte de 100 euros) mais on ne pourra pas terminer sa configuration avant fin 2021. Et, par exemple, la production du modèle à trois moteurs ne débutera que fin 2022.

Crédit photo de la une : Tesla

Partager sur les réseaux sociaux