Elon Musk rêve-t-il de devenir un fournisseur pour l'armée américaine ? En tout cas, il a vanté les mérites du pickup de Tesla encore très mystérieux.

La présentation du pickup électrique de Tesla est, paraît-il, imminente. En attendant, il faut se contenter des éloges évidents, partagés çà et là par Elon Musk. Le milliardaire est complètement fan du véhicule et il semblerait qu’il ait vanté ses mérites auprès de l’Armée américaine — rapporte Electrek le 6 novembre.

Elon Musk a partagé l’anecdote à l’occasion de la conférence Air Force Space Pitch Day, où il a surtout parlé de SpaceX (qui entretient des liens étroits avec l’US Air Force, que ce soit pour la mise en orbite d’engins spatiaux ou pour l’accès à la base de lancement Vandenberg). Mais, a priori, le milliardaire aimerait bien équiper les troupes terrestres avec son pickup futuriste, autrement baptisé Cybertruck.

Concept pickup Tesla // Source : Tesla

« Un véhicule blindé de transport de troupes »

« Nous allons bientôt sortir le pickup électrique de Tesla, que nous appelons le Cybertruck. Il ressemble à un véhicule blindé de transport de troupes (…) Vous allez vouloir l’essayer. Vous pourriez l’aimer ou ne pas l’aimer. Sur la route, il semblera tout droit sorti d’un plateau de tournage », confie Elon Musk. Avec ses commentaires, il ne manquera pas d’ajouter toujours plus de mystère à un véhicule très attendu, car passant après l’excellente proposition de Rivian, sur un marché crucial aux États-Unis. Pour le moment, on n’a eu droit qu’à une petite image teaser.

Elon Musk peut-il vraiment vendre son pickup à l’armée américaine ? Difficile à dire sans voir le véhicule en question, mais toujours est-il qu’il faudra forcément des adaptations pour répondre aux nombreuses exigences militaires. Se pose aussi la question de l’autonomie : l’équipement ajouté augmente le poids et ne soulagera pas les batteries. Et la crainte de la panne sèche ne doit pas exister dans un domaine où il faut éviter au maximum les failles.

En tout cas, l’armée américaine est intéressée par la mobilité électrique. En octobre 2017, dans des propos rapportés par Defense News, Donald Sando, en charge du département Maneuver Center of Excellence, confiait : « Dans dix ans, certaines de nos brigades de combat rouleront en 100 % électrique. C’est un changement générationnel. C’est significatif. Nous allons le faire et nous aurons besoin de l’aide de l’industrie. Plusieurs personnes pensent que nous ne pourrons pas le faire. » Tesla aurait donc tout intérêt à se positionner en futur partenaire commercial de l’Armée américaine, surtout qu’il peut s’appuyer sur son avance en matière d’autonomie. 

Partager sur les réseaux sociaux