Les riverains de Grunheite ont massivement voté contre le projet d’expansion de la Gigafactory Tesla. Un nouveau revers pour la marque qui cumule les oppositions en Europe.  

Tout ne se passe pas vraiment comme prévu pour Tesla en Europe. Entre l’Allemagne et la Suède, le constructeur américain doit s’habituer à composer avec des oppositions de plus en plus fortes. Les habitants de la commune de Grunheite, où s’est construit l’usine Tesla allemande, ont pu s’exprimer sur l’extension de la Gigafactory sur 170 hectares supplémentaires. L’immense majorité des votants ont refusé ce projet, ce qui place désormais le maire et Tesla dans une position inconfortable, selon les informations recueillies par le média allemand RBB24 le 20 février.

Tesla a indiqué vouloir poursuivre les discussions avec les riverains. L’entreprise considère que le projet a été mal compris et que la désinformation a guidé les votants à faire le mauvais choix.  

Une Gigafactory mal aimée

La Gigafactory de Tesla en Allemagne occupe actuellement déjà un peu plus de 300 hectares et emploie plus de 12 000 personnes. Pour pouvoir développer son activité et atteindre jusqu’à 1 million de véhicules produits d’ici à quelques années, la marque a déjà prévu d’agrandir son usine. C’est là que ça coince avec les riverains et les associations écologiques. Pour ce faire, il va falloir déboiser plus de 100 hectares supplémentaires qui s’ajoutent déjà aux anciennes considérations environnementales qui ont tenté maintes fois de bloquer la construction, puis l’exploitation de l’usine.

Tesla Gigafactory Berlin // Source : Tesla
Tesla Gigafactory Berlin 1ere phase // Source : Tesla

À la différence des votations organisées par la mairie de Paris, les riverains à proximité de la Gigafactory de Berlin se sont déplacés en masse pour donner leur avis. Le taux de participation a dépassé les 70 %, soit environ 5 400 habitants. Plus de 64 % des votants se sont exprimés contre l’extension. Le vote n’est pas contraignant, le maire de la commune pourrait très bien passer en force, mais il ne le fera pas selon les propos récoltés par le média RBB. Il leur faut désormais imaginer un plan B en concertation avec Tesla.

Des inquiétudes en décalage avec les avantages du projet

« Nous respectons pleinement le référendum », c’est par la voix de Rohan Patel, l’un des vice-présidents de l’entreprise, que Tesla s’est exprimé publiquement sur le sujet sur X/Twitter le 21 février. Il confirme également « qu’il s’agit d’une bonne occasion de redoubler notre travail avec la communauté et toutes les parties prenantes. »

Par contre, celui-ci insiste sur le fait que l’agrandissement de l’usine pourrait profiter aux riverains, car il permettrait à Tesla de remplacer une partie du transport routier par camions, par du transport ferroviaire, en ajoutant une gare de marchandises. Le projet prévoyait en plus des entrepôts, pour améliorer le stockage de l’usine et d’une crèche d’entreprise.

Projet Tesla d'extension sur le site de Grunheite // Source :  Gigafactory Berlin News sur X
Projet Tesla d’extension sur le site de Grunheite // Source : Gigafactory Berlin News sur X

Tesla n’abandonnera pas si facilement ses envies et ses besoins d’expansion. C’est au maire de trouver un nouveau plan d’aménagement qui pourrait convenir aux citoyens et à Tesla. Le dialogue est ouvert : nul doute que Tesla va faire pression pour obtenir gain de cause. En attendant, le constructeur américain n’a toujours pas trouvé de solution au conflit qui gronde toujours en Suède. L’Europe n’est vraiment pas de tout repos pour Tesla.

Tesla doit gérer des mécontents sur tous les fronts. Pour ne rien manquer sur ces sujets de société liés à la mobilité électrique, abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire Watt Else.


Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.