Xiaomi a présenté la première voiture 100 % électrique de son histoire : la berline SU7, dont la version la plus avancée proposera une autonomie de 800 km. Un chiffre à prendre avec de très grosses pincettes.

Xiaomi termine l’année 2023 avec une annonce importante : la présentation de la première voiture 100 % électrique de son histoire, à l’occasion d’une conférence diffusée le 28 décembre. La SU7 est une berline capable de se mesurer aux mastodontes de sa catégorie, à savoir la Porsche Taycan et la Tesla Model S. Pour marquer les esprits, l’entreprise chinoise empile les gros chiffres, notamment une accélération digne d’une fusée (0 à 100 km/h en 2,78 secondes). Elle promet aussi une autonomie de 800 km avec le modèle SU7 Max, doté de deux moteurs et d’une grosse batterie de 101 kWh.

Mais il faut toujours se méfier de l’autonomie annoncée, qui s’appuie sur une norme plus optimiste que la réalité. Dans le cas de la SU7, Xiaomi s’en remet au protocole CLTC (China Light Duty Vehicle Test Cycle), jugé plus valorisant que le cycle WLTP utilisé en Europe et que l’EPA affiché aux États-Unis (le plus pessimiste du trio). On estime la surévaluation de l’autonomie de l’ordre de 15 à 25 %, en faveur du CLTC, selon un comparatif publié par Licarco et datant de décembre 2021. Bref, chez nous, la SU7 Max afficherait une autonomie comprise entre 600 et 680 km, ce qui la placerait au niveau d’une Model S (634 km selon le cycle WLTP).

GCbAQlCXAAA_XIc
Les chiffres de la batterie de la Xiaomi SU7

Il y a des doutes sur l’autonomie réelle de la voiture de Xiaomi

L’autonomie réelle d’une voiture 100 % électrique dépend de nombreux paramètres, à commencer par les conditions extérieures qui peuvent s’avérer très pénalisantes (le vent, le froid…). Mais il y a aussi l’efficience du véhicule, un domaine que les constructeurs peuvent davantage maîtriser. Sur ce point, on remarquera que Xiaomi a fait le choix d’opter pour une berline, dont la silhouette plus proche du sol est par essence moins énergivore qu’un SUV.

La SU7 revendique un coefficient de traînée de 0,195, un chiffre très bas qui préfigure un comportement aérodynamique excellent, avec une meilleure pénétration dans l’air. À titre de comparaison, la Tesla Model S culmine à 0,208, ce qui est déjà excellent. Dans sa présentation, Xiaomi met aussi en avant un « châssis intelligent », qui adapte divers paramètres en temps réel pour proposer de meilleures performances routières. Le design s’appuie par ailleurs sur de petites astuces pour gagner des points d’efficience, comme des poignées masquées dans la porte, des rétroviseurs extérieurs profilés ou encore des entrées d’air çà et là. Étonnamment, les jantes ne sont pas pleines.

Mais il faut aussi regarder la manière dont les moteurs se comportent. On parle quand même d’une voiture capable d’engloutir le 0 à 100 km/h en moins de trois secondes. Une telle accélération demande beaucoup d’énergie, ce qui a un impact négatif sur la distance que l’on peut parcourir. Lire : la puissance, c’est bien pour épater la galerie, un peu moins pour voyager.

Compte tenu de tous ces éléments, on estime que la SU7 sera capable de parcourir environ 500 km en une seule charge. Avec une batterie d’une capacité de 101 kWh, cela donnerait une consommation aux alentours des 20 kWh/100 km (en phase avec ce que fait une Model S selon les tests de Frandroid). À noter que la voiture s’appuie sur une architecture 800v pour la recharge, une caractéristique qui permet de récupérer 220 km en cinq minutes (cycle CLTC).


Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.