Presque trois ans après avoir annoncé son intention de se lancer sur le marché de l’automobile, Xiaomi est enfin prêt. Le constructeur chinois de smartphones et de trottinettes dévoilera la SU7, sa première voiture, le 28 décembre à 7 heures du matin.

En 2023, la Chine est devenue le premier exportateur automobile mondial. Un exploit pour un pays qui n’a historiquement jamais régné sur les routes. L’émergence des véhicules électriques, qui ne sont pas conçus comme les modèles thermiques, a permis à la Chine de tout renverser en seulement quelques mois, en fabriquant les voitures des autres et en développant ses propres marques (la Tesla Model 3 vient de Shanghai, ce qui était inimaginable il y a quelques années).

En 2024, un constructeur chinois connu de tous prendra la route pour la première fois. Xiaomi, que les Français connaissent pour ses smartphones, ses trottinettes électriques ou ses friteuses, dévoilera le 28 décembre 2023 son premier véhicule électrique, le SU7 (pour Speed Ultra). Au vu de sa notoriété internationale, Xiaomi constitue une pièce maîtresse dans le plan de conquête des routes de la Chine.

Xiaomi SU7 : une avancée majeure pour l’industrie chinoise

Xiaomi a officialisé la date de sa prochaine grande conférence le jour de Noël. C’est le 28 décembre à 7h du matin (14h en Chine) que le constructeur chinois deviendra officiellement un constructeur automobile. Xiaomi avait annoncé en 2021, en même temps que son nouveau logo, son intention de lancer une voiture dans les prochains mois. Son intuition était que le monde de la tech allait se rapprocher progressivement du monde de l’automobile, dans un contexte de rumeurs insistantes sur l’Apple Car (un projet qui existerait encore, mais pour lequel Apple n’aurait pas encore de plan précis). Sony, de son côté, a dévoilé son premier prototype de voiture en 2023. Le Japonais en reparlera au CES 2024, où sera présent Numerama. D’autres marques, comme Huawei, sont aussi sur ce terrain.

Des mois de rumeurs plus tard, Xiaomi est enfin prêt à nous montrer le plus grand projet industriel de son histoire. Le constructeur chinois parle d’une « voiture électrique intelligente » qui combine ses différents savoir-faire. Pendant trois heures, Xiaomi compte détailler sa démarche, ses innovations et son plan.

Dans une publication longue sur X, Lei Jun, le patron de Xiaomi, explique avoir choisi une berline sportive pour sa première voiture. Il expliquera pourquoi le 28 décembre. La Xiaomi SU7 sera disponible en Chine « dans les prochains mois ».

Le tweet de Lei Jun, le patron de Xiaomi, qui officialise l'arrivée de la SU7.
Le tweet de Lei Jun, le patron de Xiaomi, qui officialise l’arrivée de la SU7. // Source : X

Xiaomi SU7 : la fusion d’une Porsche et d’une Tesla ?

Si une annonce un 28 décembre a de quoi surprendre, elle n’est pas vraiment étonnante pour quiconque suit l’actualité de Xiaomi. La marque aime les lancements tardifs et, ces derniers jours, était victime de nombreuses fuites sur sa SU7. Plusieurs vidéos volées montrent la voiture à l’action, avec ses airs de Porsche Taycan déguisée en Tesla Model S.

Dans un premier temps, la Xiaomi SU7 risque d’être une voiture haut de gamme réservée à la Chine (avant un lancement à l’étranger, qui ne semble pas impossible ?). Dans un second temps, comment imaginer Xiaomi se limiter aux riches chinois ? Avec sa notoriété et ses bons rapports qualité-prix, Xiaomi a tout de la marque parfaite pour donner un nouvel élan au marché automobile chinois. Le lancement de la SU7 n’est pas que celui d’une berline sportive, il est aussi un grand espoir pour la Chine, qui peut enfin se rêver à la hauteur des constructeurs historiques européens, américains, coréens et japonais. Bref, à quelques jours du CES, la Xiaomi SU7 sera à suivre le 28 décembre.


Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !