Great Wall Motor (GWM) va commercialiser ses voitures électriques (Ora) et hybrides rechargeables (Wey) dans quasiment toute l’Europe dès 2024, sauf en France. Un choix surprenant.

La France est le deuxième plus gros marché en Europe, après l’Allemagne, pour la voiture électrique. Pourtant, certaines marques chinoises, qui cherchent à se développer en Europe, nous snobent. Les opposants à l’invasion des marques chinoises y verront une bonne nouvelle. La situation reste cependant assez incompréhensible, observée depuis la France.

Parmi ces marques qui semblent se désintéresser de la France, il y a le groupe Great Wall Motor. Le groupe chinois a annoncé dès le 21 novembre 2023 quelques changements dans sa stratégie de conquête de l’Europe, avec un plan de développement dans 11 nouveaux pays européens, en plus de l’Allemagne, de la Suède et du Royaume-Uni. Mais absolument rien pour la France.

Great Wall Motor adopte une stratégie moins ambitieuse que prévu

Deux marques du groupe Great Wall Motor (GWM) étaient présentes au salon du Mondial de Paris 2022 pour initier leur lancement en Europe. Le groupe GWM avait pour stratégie de proposer les deux marques Ora (pour l’électrique) et Wey (pour l’hybride rechargeable), comme deux entités indépendantes avec des espaces de vente différents. Mais, les efforts nécessaires pour se développer sur les 3 premiers marchés en Europe, à savoir l’Allemagne, la Suède et le Royaume-Uni, ont apparemment poussé la marque à revoir ses plans initiaux. Il faut dire que le groupe n’a vendu en Europe que 4 340 modèles électriques Ora et seulement 19 Wey.

GWM Ora Cat  // Source : GWM
GWM Ora (Funky) Cat. // Source : GWM

Désormais, c’est sous l’enseigne de GWM que les deux marques seront regroupées en l’équivalent de deux familles de produits. Les modèles déjà commercialisés dans certains pays vont être renommés. Un peu comme pour BYD et ses nombreuses sous marques et familles de produits, GWM va devenir aussi un peu plus difficile à suivre. Les modèles déjà existants seront renommés ainsi :

  • Ora Funky Cat 100 % électrique devient GWM Ora 03,
  • Ora Lightning Cat 100 % électrique, pour 2024, sera nommée GWM Ora 07,
  • Wey Coffee 01 en hybride rechargeable devient GWM Wey 05,
  • Wey Coffee 02 prévu pour 2024 sera finalement appelé GWM Wey 03.
The next Ora Cat // Source : Raphaelle Baut
Ora lightning Cat au Mondial de Paris. // Source : Raphaelle Baut

Il va falloir s’adapter à la nouvelle logique des nombres associés à ces modèles, ce qui promet pour la suite. Plutôt, ce sont nos voisins qui vont devoir s’habituer à ces nouvelles appellations. GWM va être lancé dans de nombreux pays européens en 2024, mais pas chez nous :

  • Espagne,
  • Italie,
  • Portugal,
  • Belgique,
  • Luxembourg,
  • Pays-Bas,
  • Autriche,
  • Suisse,
  • Danemark,
  • Islande,
  • Bulgarie.

Pourquoi la France est-elle la grande absente ?

Numerama a adressé la question au service presse du groupe, mais est sans réponse de leur part au moment de publier cet article, le soir du 27 novembre.

Il est très peu probable que ce soit un « oubli » dans la liste des pays mentionnés, comme d’autres médias l’ont écrit. La raison est probablement toujours identique à celle que nous avions obtenue de la directrice marketing d’Ora pendant le salon de Paris en octobre 2022. À l’époque, la marque rencontrait des difficultés à trouver un réseau de distributeurs qui pourrait correspondre à son image.

La France fonctionne avec une multitude de distributeurs souvent très bien implantés sur un secteur géographique donné. Cependant, il y a peu de réseaux couvrant la France entière et cela pose un problème aux marques chinoises qui veulent s’implanter. En plus, les marques chinoises doivent éviter de partager les mêmes distributeurs que leur concurrent direct. Il serait étonnant que BYD accepte qu’un de ses revendeurs commercialise aussi du GWM, les deux marques ciblant le créneau du « premium accessible » avec leurs tarifs. Forcément, avec la concentration de grands groupes de distribution leaders sur leur région, cela pose des problèmes d’implantation pour les nouveaux venus.

Gamme Wey et Ora.
Gamme Wey et Ora. // Source : GWM

La politique protectionniste de la France (avec le nouveau bonus 2024) face aux marques chinoises ne va également pas contribuer à l’arrivée de ces nouveaux acteurs. C’est regrettable, car la France se prive automatiquement des usines qui accompagnent les volontés d’implantation de ces marques en Europe.

Great Wall Motor n’est pas le seul constructeur chinois à trainer des pieds pour s’implanter en France. Geely n’y met pas beaucoup plus d’enthousiasme (avec Polestar ou Zeekr).

Les constructeurs chinois sont-ils l’avenir de la mobilité électrique ? Ce sujet se retrouve aussi dans notre newsletter hebdomadaire. Abonnez-vous à Watt Else, la newsletter gratuite de Numerama, garantie 100 % sans langue de bois sur la mobilité de demain.


Abonnez-vous gratuitement à Artificielles, notre newsletter sur l’IA, conçue par des IA, vérifiée par Numerama !