Citroën pourrait lancer une version débridée de sa voiture Ami, qui rencontre un franc succès. Le micro véhicule atteindrait alors une vitesse de 80 km/h, contre 45 km/h aujourd’hui.

On s’en moque beaucoup, mais on la voit partout : la Citroën Ami est un véritable succès avec son positionnement la rendant accessible à beaucoup de monde (y compris les personnes qui n’ont pas le permis). Le constructeur l’aime tellement qu’il pourrait bientôt lancer une version débridée, rapporte L’Automobile Magazine dans un article publié le 30 novembre 2022.

Aujourd’hui, la Citroën Ami ne dépasse pas la vitesse de 45 km/h — en raison d’une puissance bridée pour qu’elle rentre dans la catégorie des voitures sans permis et qu’elle tire peu sur sa batterie riquiqui. Citroën pourrait prochainement la muscler afin qu’elle atteigne les 80 km/h. Une possible évolution qui soulève une question par rapport à l’objectif initial du produit.

Citroen Ami. // Source : Louise Audry pour Numerama
Citroën Ami. // Source : Louise Audry pour Numerama

À 80 km/h, la Citroën Ami ne serait plus une voiture sans permis

Ce n’est pas la première fois que l’on entend parler d’une Citroën Ami plus véloce : les sources de L’Automobile Magazine ne font qu’appuyer un projet déjà aperçu cette année au CES de Las Vegas. À l’occasion du salon centré sur les technologies de demain, Valeo faisait déjà rouler une Ami capable de grimper à 80 km/h, sous la forme de tests. À l’époque, cependant, la commercialisation n’était absolument pas à l’ordre du jour.

En gagnant en vélocité, la Citroën Ami apporterait un argument supplémentaire aux conductrices et aux conducteurs. Mais, dans le même temps, elle en perdrait un autre : dans cette version débridée, l’Ami ne serait plus une voiture sans permis. Citroën ferait sans douter cohabiter les deux dans son catalogue, mais il y a quand même un risque de confusion. D’ailleurs, le site officiel met bien en avant le fait que l’Ami est une voiture sans permis.

À qui s’adresserait cette Ami à la puissance retrouvée ? À celles et ceux qui auraient besoin d’un véhicule urbain le plus compact possible (sans opter pour un deux-roues) et, bien sûr, propre. Ce segment existe déjà avec la Renault Twizy (disponible en versions avec ou sans permis) et l’étonnante Microlino. Cette montée en gamme suppose quand même un équipement bien mieux loti. L’Ami actuelle est dépourvue d’aides à la conduite et de certains dispositifs de sécurité (exemple : l’airbag).

Il reste aussi à voir l’impact sur l’autonomie (plus de puissance équivaut à plus d’énergie consommée) et le prix. Les limites de l’Ami permettent à Citroën de vendre un moyen de transport sous la barre des 7 000 euros (bonus déduit et hors édition spéciale). Au-delà de 10 000 euros, une Ami à 80 km/h serait beaucoup moins intéressante.


Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.