Au travers d’une vidéo en timelapse (accéléré), Fisker nous propose de découvrir toutes les étapes de fabrication de son nouveau véhicule électrique : le Fisker Ocean.

La production du SUV Fisker Ocean a débuté le 17 novembre en Autriche, comme l’avait promis son patron. Pour accompagner les premiers exemplaires produits, la marque Fisker a publié sur son compte YouTube, le 21 novembre, une vidéo de 3 minutes en timelapse permettant de découvrir toutes les étapes de fabrication du modèle.

Si vous avez aimé le survol en drone au sein de l’usine Tesla de Berlin, vous apprécierez sûrement de passer quelques minutes à observer l’assemblage du Fisker Ocean

Une manière de mieux comprendre la fabrication d’une voiture électrique

De la partie très robotisée jusqu’aux tâches manuelles de finition, la vidéo permet d’appréhender la construction d’une voiture électrique, des premières pièces de la structure jusqu’aux derniers détails. On peut même observer les détails des différentes couches de peinture. On apprécie aussi plus en détail le toit panoramique équipé de ses cellules photovoltaïques, disponibles sur les finitions les plus élevées du Fisker Ocean.

Fisker Ocean au Mondial de Paris // Source : Raphaelle Baut
Fisker Ocean au Mondial de Paris // Source : Raphaelle Baut

Pour un début de production, tout semble parfaitement en place pour les modèles les plus haut de gamme du constructeur. Dire qu’il aura fallu seulement deux ans à Fisker pour mettre en œuvre la production de son Fisker Ocean, alors que l’on attend toujours que Tesla produise le Cybertruck depuis sa présentation en novembre 2019. Finalement, Tesla n’est pas si rapide à sortir ses modèles, même si Elon Musk tente de faire croire le contraire. L’entreprise Fisker a montré une agilité encore plus poussée, pour réduire les délais.  

300 exemplaires pour démarrer

L’usine de Magna Steyr à Graz maitrise bien la question de l’assemblage des voitures, y compris électriques, puisqu’elle produit déjà plusieurs modèles connus. Par contre, la montée en puissance de la production des Fisker Ocean va quand même se faire progressivement.

La fabrication doit débuter avec un peu plus de 300 unités au premier trimestre de 2023, puis elle devrait augmenter rapidement jusqu’à 8 000 unités au deuxième. Enfin, plus de 15 000 unités doivent suivre sur les deux derniers trimestres 2023. L’entreprise terminera théoriquement l’année avec suffisamment d’unités pour atteindre un total de 42 400 voitures produites. L’objectif qu’elle s’est fixée.

Le Fisker Ocean a enregistré près de 63 000 réservations. Il faudra plus d’un an pour satisfaire la demande actuelle. Une information que le patron, Henrik Fisker, nous avait confirmée lors de notre interview au Mondial de Paris. D’autres marques naissantes avaient prévu ce type d’évolution rapide de leur production, mais se sont vite retrouvées confrontées à des difficultés d’approvisionnement et de gestion. On peut citer notamment l’exemple de Rivian qui peine encore à atteindre les objectifs de production initialement prévus. En faisant appel à l’expérience de production de l’usine Magna Streyr de Graz, et grâce à une approche différente sur la conception de son modèle, Fisker devrait éviter ce type de déconvenues.