Ils n’ont pas réussi à empêcher l’ouverture de la Gigafactory Tesla de Berlin, mais certains groupes écologistes ont décidé de continuer à lutter contre l’usine du constructeur américain. Ils ont récemment lancé une procédure pour obtenir la suspension de l’activité de celle-ci.

Si Elon Musk pense avoir passé le plus dur en obtenant enfin l’autorisation d’exploitation de son usine de Berlin, les opposants au projet n’ont pas dit leur dernier mot. C’est un incident le 11 avril dernier dans l’atelier de peinture des Model Y, de la toute nouvelle Gigafactory, qui a fait vivement réagir la Grune Liga, une association écologiste allemande. Ils ont transmis aux autorités compétentes un dossier pour faire suspendre l’autorisation d’activité de l’usine Tesla, apprenait-on par le média local RBB24.

Une fuite de peinture qui inquiète les écologistes

Il faut dire que ce sont 15 000 litres d’un mélange de peinture qui se sont échappés des cuves de l’usine le 11 avril dernier. Le liquide a été récupéré par une entreprise spécialisée en retraitement des déchets et le dossier aurait pu être clos.

Pour la Grüne Liga (Ligue Verte), Tesla n’est pas en conformité avec son dossier de demande d’autorisation. Le sol dans cette partie de l’usine ne répond pas encore aux obligations que le constructeur a pris, et les associations y voient un risque de pollution, notamment pour l’eau. C’est pour cette raison qu’ils ont demandé l’arrêt de la production de l’usine, le temps que celle-ci se mette en conformité.

Pas suffisant pour suspendre l’autorisation d’exploitation

De son côté, l’office régional de l’environnement et le service des eaux y voient un dysfonctionnement, voire un incident, sans plus de risques pour la nappe phréatique. Le Land de Brandebourg a précisé qu’il n’y avait aucun risque de pollution de l’eau en raison des conditions imposées à la nouvelle usine du constructeur américain. Un accident impliquant des substances dangereuses pour l’eau n’aurait pas de conséquences au-delà du site de l’entreprise, si les mesures de prévention sont respectées.

Si au niveau local, les autorités ne réagissent pas, l’association environnementale pourrait transmettre une demande d’intervention auprès du ministère de l’environnement, en tant qu’autorité de surveillance, pour obtenir gain de cause au niveau national.

Ces groupes écologistes ont tout fait pour empêcher l’installation de la Gigafactory de Berlin, mais n’ont jusque-là réussi qu’à retarder le projet. Surveillée de près par ces groupes, l’usine Tesla de Berlin peut encore craindre le pire. Ils n’hésiteront pas à signaler tout manquement, ou incident, aux autorités compétentes, avec pour un objectif en tête : arrêter la production des batteries et des voitures électriques dans l’usine allemande.