La version 8.0 de l’application IDF Mobilités, disponible sur le Google Play Store, permet d’acheter des titres de transport sur tous les smartphones Android. Autrefois, cette faculté était réservée aux appareils Samsung et Orange. Numerama a rencontré les équipes en charge de ce déploiement et vous explique tout sur ces changements.

Trois ans après avoir commencé à tester le passe Navigo sur smartphone (mais seulement pour les smartphones Samsung et certains appareils équipés d’une carte SIM Orange), Île-de-France Mobilités annonce à Numerama, le déploiement de la fonctionnalité sur l’ensemble des smartphones Android. Elle sera effective à compter du lundi 17 octobre 2022.

Grâce à la technologie HCE, qui permet d’émuler une puce sécurisée sur les smartphones Android compatibles NFC (à partir d’Android 8), il est désormais possible d’acheter des tickets de métro ou un abonnement Navigo directement depuis son smartphone, sans support physique. Une première étape avant la modernisation du réseau attendue fin 2023 et le lancement du passe Navigo sur iPhone quelques mois plus tôt.

Quels sont les titres de transport disponibles sur smartphone ?

Mardi 13 octobre, Numerama a été reçu par Laurent Probst, directeur Général d’Île-de-France Mobilités, pour discuter de la modernisation du réseau de transport en commun francilien.

Après plusieurs années de développement, la région se dit fière de rendre la dématérialisation des titres de transport possible sur 70 % des smartphones de la région, les 30 % restants correspondant à la part estimée des iPhone en Île-de-France. S’il ne croit pas que le smartphone éliminera complètement le passe physique, il nous explique viser à la fois les usagers récurrents des transports en commun et les touristes, qui n’auront plus à acheter des tickets à leur arrivée.

« On imagine plutôt un avenir à 50/50, tout le monde ne veut pas du passe sur smartphone. »

Laurent Probst, directeur Général d’Île-de-France Mobilités

En installant l’application IDF Mobilités sur son smartphone Android, à partir de la version 8.0, il est possible d’acheter des titres de transport directement depuis son smartphone. Une autre application est obligatoire, nommée Mes Tickets Navigo (mais IDF Mobilités vous demandera de l’installer). Il s’agit d’un service qui fonctionne en arrière-plan pour permettre au smartphone d’être reconnu par les bornes chargées de la validation.

Captures d'écran de l'app // Source : IDF Mobilités.
Captures d’écran de l’app. // Source : IDF Mobilités.

Dans la rubrique Achat de l’application, la section Sur mon téléphone permet d’acheter différents titres. Parmi eux, il y a :

  • Le ticket à l’unité.
  • Le carnet de tickets (x10).
  • Le forfait Navigo Jour.
  • Le forfait Navigo Semaine.
  • Le forfait Navigo Mois.
  • Les tickets OrlyBus et RoissyBus.
  • Le forfait Navigo Jeunes Week-end.

Parmi les grands absents de ce premier lancement, il y a le forfait Navigo annuel, le forfait Liberté+ (qui permet de ne payer à la fin du mois que ce que l’on a vraiment consommé) et les tickets destination, d’un point A à un point B. La région en est consciente et promet un déploiement fin 2023, quand son réseau de valideurs sera modernisé, pour mieux analyser le parcours d’un usager.

Exemple de l'achat d'un titre de transport. // Source : IDF Mobilités
Exemple de l’achat d’un titre de transport. // Source : IDF Mobilités

L’absence du forfait annuel risque d’être forcément décevante pour les abonnés à l’année. Ils sont dans l’obligation d’attendre la fin de leur abonnement pour passer à un rechargement mensuel s’ils souhaitent rapidement se débarrasser de leur passe physique.

À noter qu’il est toujours possible de recharger son passe Navigo physique depuis son smartphone, sur Android ou iOS.

Carte ou smartphone, il faut choisir

Il y a plusieurs limitations à ces nouveautés. Parmi elles, une des plus problématiques concerne l’enregistrement de ces tickets. Puisque le réseau d’IDF Mobilités n’est pas centralisé, il est impossible de synchroniser des titres ou un abonnement mensuel entre sa carte physique et son smartphone. L’un remplace l’autre, ce qui veut dire que votre carte ne fonctionnera plus du tout si vous passez au smartphone (il est aussi impossible d’importer un abonnement existant, il faut d’abord attendre sa fin).

En cas de perte de son smartphone, les tickets ou les abonnements ne sont pas enregistrés dans le cloud. Il faut donc les racheter ou contacter le service client pour obtenir un geste commercial. IDF Mobilités étudie différentes manières de rattacher des titres à un espace client, pour permettre l’utilisation sur plusieurs appareils simultanément (montre et téléphone, par exemple), mais ce n’est pas encore possible aujourd’hui. Les titres sont, en quelque sorte, stockés dans le smartphone.

Oh, des passes Navigo ! // Source : Numerama
Oh, des passes Navigo ! // Source : Numerama

Attention : écran allumé et batterie obligatoire !

Autre précision importante, le protocole utilisé par IDF Mobilités l’empêche de transformer un smartphone éteint en passe Navigo. C’est une contrainte qui risque d’être assez problématique pour certains utilisateurs, qui pourraient décider de conserver leur vrai passe Navigo. En l’état actuel de la technologie, il faut impérativement allumer son écran et avoir de la batterie avant de le passer devant un valideur (sauf pour les smartphones Samsung, qui fonctionnent éteints puisqu’ils utilisent une puce dédiée). En revanche, il n’y a pas besoin d’avoir du réseau ou une carte SIM.

Pixel 7 // Source : NL / Numerama
Sur le Pixel 7, nous n’avons étrangement pas eu besoin de déverrouiller l’écran. Poser le smartphone sur la borne allume le smartphone… et ça fonctionne. // Source : NL / Numerama

Que faire en cas de contrôle ?

En cas de contrôle, un smartphone Android se comporte comme un passe physique. Le contrôleur approche sa machine près de votre téléphone et peut consulter la liste de vos trois dernières validations. Dans l’application, il y a aussi la possibilité d’accéder à un historique.

Les smartphones Android sont-ils tous compatibles ?

A priori, oui, à quelques exceptions près.

Déjà, il faut posséder un smartphone sous Android 8 au minimum, une version qui date de 2017. L’appareil en question doit être compatible avec le NFC, la technologie qui permet le paiement sans contact.

Si vous remplissez toutes ces conditions, votre smartphone devrait être compatible… ou presque. Il existe une liste noire d’appareils incompatibles avec le HCE, elle concerne surtout d’anciens smartphones Google (ça fonctionne à partir du Pixel 6). Voici la liste des smartphones incompatibles : Google Pixel, Pixel 2, Pixel 2XL, Pixel 3, Pixel 3XL, Pixel 3a, Pixel 3a xl, Pixel 4, Pixel 4a, Pixel C, Pixel Slate, Nexus 5X, Nexus 6P et Nocturne.

Le Pixel 5 de Google n'est pas compatible. // Source : Google
Le Pixel 5 de Google n’est pas compatible. // Source : Google

Quel futur pour le passe Navigo sur smartphone ?

À l’avenir, IDF Mobilités prévoit deux échéances importantes :

  • L’arrivée du passe Navigo sur iPhone, directement dans Apple Wallet, entre juin et septembre 2023.
  • La modernisation des validateurs pour permettre l’utilisation de plus de titres sur smartphone, d’ici fin 2023. Ces travaux ont commencé en 2019 et devraient bientôt arriver à leur fin.

Parmi les autres pistes évoquées, mais sur lesquelles la région n’a aucune annonce à faire pour l’instant, il y a : le déploiement du service dans les autres applications de transport (SNCF Connect, RATP…), l’arrivée du passe Navigo sur montre (cela sera le cas sur l’Apple Watch, mais pourquoi pas ailleurs) ou d’éventuelles intégrations à l’application Google Pay. La région observe un vrai intérêt des usagers du métro pour la dématérialisation (20 % rechargent leur passe avec leur smartphone) et espère rapidement changer les habitudes des Franciliens et Franciliennes.