La probabilité qu’un constructeur produise ce qui s’apparente à un buggy électrique est proche de zéro. Pourtant, plusieurs constructeurs utilisent ce genre d’engin comme concept-car. Le dernier en date est signé de Dacia avec son Manifesto.

Ils sont souvent plus proches de l’engin d’exploration lunaire que d’un vrai véhicule que l’on pourrait croiser sur nos routes. Pourtant, c’est parfois sous cette forme, de concept de buggy, que les constructeurs présentent leur vision d’avenir de la mobilité. Ce 16 septembre 2022, c’est au tour de Dacia de se prêter à ce drôle d’exercice avec son concept Manifesto.

Dacia n’est pas le seul constructeur à s’être aventuré sur ce créneau. Audi, Volkswagen, Citroën, Lexus ou encore DeLorean, se sont déjà amusés avec ce genre d’engins.

À propos du concept Manifesto de Dacia

Comme le nom du concept de Dacia l’indique, il s’agit essentiellement d’un manifeste. Une vision de l’avenir qui ne donnera, en l’état, aucun véhicule commercialisé sous cette forme. Dacia profite de cette présentation du Manifesto pour réaffirmer que la marque se spécialise sur les véhicules de plein air (outdoor), robustes et cool.

Concept Dacia Manifesto // Source : Dacia
Concept Dacia Manifesto avec son phare unique et amovible. // Source : Dacia

Ce qui est intéressant à retenir sur ce concept, c’est qu’il valorise la réduction de l’empreinte carbone. Ce n’est pourtant pas forcément une évidence quand on pense actuellement à Dacia. Il est compact (3,6 m) et léger, il pourrait se montrer en théorie assez efficient. La marque parle de « motorisation verte », sans en dire plus sur sa vision de l’avenir sur cette question.

Le concept fait aussi la part belle à des matériaux recyclés. Une bonne partie des pièces, qui servent à la carrosserie et à l’intérieur, sont fabriquées à partir de polypropylène de réemploi. Le liège remplace les cuirs et similicuirs qui équipent traditionnellement les planches de bord et les volants. L’utilisation de pneu sans air va également dans le sens de la durabilité des éléments. Avec des pneus qui pourraient devenir increvables, Dacia vise aussi à relier écologie et économie.

Intérieur du concept Dacia Manifesto // Source : Dacia
Intérieur du concept Dacia Manifesto. // Source : Dacia

Le choix du buggy se justifie certainement pour renforcer le fait que le véhicule est dédié au plaisir et aux activités de plein air. Sans dénaturer le message, on aurait pu tout autant placer ces éléments sur un véhicule un peu plus urbain de même gabarit, avec un toit, des portières et un coffre. Une sorte de Dacia Spring sortie du futur, mais la marque ne voulait peut-être pas s’engager à faire de fausses promesses. La production d’un buggy est improbable, une vision d’une Dacia Spring du futur aurait pu créer des attentes inutiles.

D’autres marques ont aussi créé des buggy/SUV sans perspective de marché

C’est d’autant plus surprenant de voir Dacia présenter un concept sous forme de buggy, alors que plusieurs autres marques, notamment européennes, se sont déjà amusées avec ce type de carrosserie. Néanmoins, les retours du public ont été plutôt mitigés dans l’ensemble.

Fin août, c’est la marque DeLorean qui sortait un concept de véhicule mi-SUV, mi-buggy, qui nous laissait quelque peu sur la réserve.

DeLorean Omega concept // Source : DeLorean
DeLorean Omega concept. // Source : DeLorean

En observant les lignes de la maquette DeLorean, c’est d’ailleurs un autre concept, signé Audi et présenté au salon de Francfort 2019, auquel nous avons pensé. Si aucun véhicule pour le grand public ne devrait découler de cet engin, ce qui s’en approche finalement le plus, ce sont les véhicules engagés par le constructeur allemand dans les compétitions sportives, tels que le Dakar ou l’Extreme E.

Audi AI:TRAIL quattro // Source : Audi
Audi AI:TRAIL quattro. // Source : Audi

En fait, le Dacia Manifesto nous rappelle surtout un concept hydrogène signé Lexus. Par son gabarit compact de petit baroudeur, on retrouve un peu le même état d’esprit que dans le Lexus ROV. Si ce n’est que Dacia y a apporté toute une vision développement durable, absente du concept Lexus.

Concept Lexus ROV hydrogène // Source : Lexus
Concept Lexus ROV hydrogène. // Source : Lexus

Le véritable concept de buggy électrique, qui a vraiment fait parler de lui, c’est l’ID. Buggy de Volkswagen. C’est peut-être une vraie erreur de la part du constructeur allemand de ne pas chercher à le concrétiser. À sa présentation en 2019, le véhicule avait reçu un réel plébiscite du public. Est-ce suffisant pour se lancer dans la production d’un tel engin ? Probablement pas, mais la marque a bien relancé ID. Buzz sur les pas de son ancien Combi. L’ID. Buggy aurait pu trouver une clientèle tout aussi excentrique et nostalgique du passé.

Volkswagen ID. Buggy // Source : Volkswagen
Volkswagen ID. Buggy. // Source : Volkswagen

Finalement, la seule marque à avoir réalisé son simili buggy, c’est Citroën avec son Ami édition limitée Buggy. On peut s’en moquer, mais c’est ce qui s’en approche le plus, dans ce qui a été réellement commercialisé. À la différence d’autres concepts, l’Ami Buggy concept est en passe de devenir réalité et n’est pas uniquement là pour épater la galerie sur un salon.

Citroën AMI Buggy  // Source : Raphaelle Baut pour Numerama
Citroën AMI Buggy. // Source : Raphaelle Baut pour Numerama