Si Ferrari dispose déjà de modèles électrifiés, la première voiture 100 % électrique du constructeur italien est prévue pour 2025. La marque se prépare à ce nouvel objectif, sans vouloir renier ce qu’elle est.

Ferrari se prépare doucement à une petite révolution. Le site de Maranello est connu pour avoir produit parmi les plus beaux moteurs à combustion et les plus belles carrosseries. L’usine va prochainement accueillir la production de voitures 100 % électrique et l’assemblage de modules de batterie.

Ferrari a prévu d’investir quelque 4,4 milliards d’euros pour accompagner le développement de modèles électriques et hybrides rechargeables. Le premier modèle à batterie devrait apparaître dans les showrooms en 2025. D’ici à 2026, Ferrari prévoit d’avoir passé 60 % de ses ventes vers des modèles électrifiés, essentiellement hybrides. En 2030, le constructeur vise 40 % de modèles à motorisation 100 % électrique et 40 % hybrides.

« Les moteurs électriques seront conçus, fabriqués à la main et assemblés à Maranello »

Ferrari se garde bien de diffuser trop d’informations concernant son futur modèle électrique. Sans entrer dans les détails techniques, la marque a toutefois dévoilé jeudi 16 juin 2022 les grandes lignes de son plan stratégique lors de sa conférence « Ferrari Market Day ».

On y apprend notamment que Ferrari ne va pas sous-traiter la fabrication de ses futures voitures électriques. Au contraire, la marque indique : « Les moteurs électriques seront conçus, fabriqués à la main et assemblés à Maranello, afin de garantir une expérience de conduite unique également dérivée des solutions de course. » Ferrari précise quand même qu’elle fera appel à des partenariats stratégiques sur certains domaines matériels et logiciels non essentiels, pour compléter son savoir-faire.

Usine Ferrari Manarello // Source : Ferrari
Usine Ferrari Manarello // Source : Ferrari

On sait que la participation du constructeur italien à la Formule 1 contribue déjà à la création de ses modèles hybrides. Ses futurs modèles électriques bénéficieront aussi de l’expérience acquise avec la course automobile sur plusieurs aspects.

Ferrari s’engage à respecter l’héritage de la marque sur son futur modèle électrique. Le constructeur sera particulièrement vigilant sur plusieurs aspects de ce premier modèle : les performances de son moteur, son poids, le son produit par le véhicule et les émotions procurées par la conduite…

Au travers de cette présentation, le constructeur italien a voulu rassurer les investisseurs, l’électrification ne nuira ni à l’image de marque, ni aux marges confortables du constructeur de luxe.

Un premier modèle électrique tardif 

Ferrari suit un calendrier qui lui est propre. « Rien ne sert de courir, il faut partir à point » semble être le mantra du constructeur italien depuis quelques années.

Ne soyons pas surpris. Ferrari lance son premier SUV thermique en septembre 2022, alors que tous les autres constructeurs de luxe ont déjà produit leur déclinaison depuis plusieurs années. Des rumeurs supposaient même que le premier modèle électrique serait le SUV Ferrari nommé Purosangue. Même si les indications données par la marque laissent à penser que le premier modèle électrique sera plutôt une sportive, le doute peut persister.

Teaser du Ferrari Purosangue // Source : Ferrari
Teaser du Ferrari Purosangue // Source : Ferrari

La concurrence sur le segment du luxe et de la performance s’est intensifiée. De nouveaux acteurs de la mobilité électrique ont fait leur apparition sur ce créneau. Même Tesla avec son Roadster veut venir perturber les règles établies. Ferrari aura à la fois à imposer ses modèles face à d’autres acteurs historiques, Porsche ayant pris une avance certaine avec son Taycan, mais aussi affronter de nouvelles références : Lotus Evija, Rimac Nevera, Pininfarina Battista, Deus Vayanne. Le challenge s’annonce corsé.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Abonnez-vous gratuitement à Artificielles, notre newsletter sur l’IA, conçue par des IA, vérifiée par Numerama !