Premier actionnaire de Twitter depuis quelques jours, Elon Musk semble oublier qu’il ne contrôle pas encore l’intégralité du réseau social. Il interroge ses fans sur les premiers changements à effectuer.

Elon Musk sera-t-il un jour le patron de Twitter ? Depuis le 14 mars 2022, le patron de Tesla et SpaceX détient 9,2 % des actions du réseau social, ce qui en fait son premier actionnaire. Si les raisons de ce rachat étaient inconnues lors de son officialisation lundi 4 avril, on commence à penser qu’Elon Musk a de vraies idées derrière la tête. Sur son compte Twitter, après avoir publié un premier tweet digne d’un troll (« oh hi lol »), le milliardaire a commencé à sonder ses fans sur les premiers changements à effectuer. Dans sa tête, Elon Musk semble désormais convaincu qu’il contrôle intégralement Twitter (à moins qu’il ne s’amuse à troller une nouvelle fois).

De l’espoir pour le bouton « edit »

Depuis plusieurs années, les fans de Twitter réclament un bouton « edit » pour modifier un tweet après l’avoir envoyé. Ce qui était au départ un tabou est devenu une blague, Twitter s’amuse régulièrement à faire saliver ses utilisateurs (comme avec son dernier poisson d’avril). Même si elle en joue, l’entreprise a peur que ce bouton « modifier » dénature l’expérience du réseau social en permettant à des gens de manipuler une information en la changeant consciemment, ce qui l’a toujours poussé à dire non.

Son nouveau premier actionnaire pourrait être prêt à relancer le débat. Dans un sondage Twitter, Elon Musk demande à ses abonnés s’il faut mettre en place ce bouton. Son avis semble légèrement biaisé, en témoigne la présence volontaire de fautes d’orthographe qui semblent indiquer qu’un bouton « modifier » pourrait être pratique. Ah, l’art du troll.

Elon Musk a ensuite répondu à quelques personnes lui faisant des remarques, comme le compte Everyday Astronaut qui suggère de limiter ses modifications à 5-10 minutes tout en laissant aux utilisateurs la possibilité de consulter l’historique d’un tweet. Parallèlement, Elon Musk s’est aussi moqué de Facebook en répondant à Andrew Bosworth, vice président de Meta qui lui donnait des conseils, que « Facebook [lui] donne la frousse ».

À quoi joue Elon Musk ?

Parmi d’autres réponses, Elon Musk a laissé entendre qu’il voulait éliminer les bots qui tentent d’arnaquer les gens avec des cryptos, tout en ironisant sur la demande d’un utilisateur qui demande un nouvel emoji qui rigole (😂). Musk utilise toujours Twitter pour troller tout en discutant, ce qui rend l’interprétation de ses tweets difficiles.

Quel sera réellement l’influence d’Elon Musk sur Twitter ? Pour l’instant, malgré sa position, il semblerait qu’elle soit très limitée. Cependant, on imagine mal un homme comme lui investir plusieurs milliards, seulement pour profiter du cours de la bourse. À terme, Elon Musk tentera sans doute de mettre la main sur le réseau social, mais son succès n’est pas assuré.