Numerama a pu discuter avec des responsables de Volvo Suède, en charge de la modernisation de l’entreprise. Là-bas, les techniciens utilisent désormais des Apple Watch pour communiquer avec leurs responsables et leurs clients. Et si les montres connectées servaient aussi aux pros ?

Quand Apple et Volvo nous ont proposé de discuter avec des responsables de Volvo Suède de leur utilisation de l’Apple Watch au travail, il faut avouer que nous avons fait preuve de scepticisme. La montre connectée d’Apple, même si elle domine largement la concurrence, n’est pas un produit que nous imaginions destiné aux professionnels. La meilleure amie de l’iPhone, brillante pour le sport et le suivi de la santé, est avant tout conçue pour le grand public.

Pourtant, nous ne regrettons pas une seconde d’avoir assisté à cette présentation. Le constructeur suédois, qui souhaitait moderniser son système informatique, a fait le pari de miser sur la montre connectée d’Apple pour améliorer le quotidien de ses employés. Il nous a donné envie d’en savoir plus sur les autres manières dont l’Apple Watch pourrait servir aux professionnels dans le futur.

Un écran que l’on n’a pas besoin de tenir

Une phrase a retenu notre attention lors de cet entretien : l’avantage de l’Apple Watch est « que l’on peut toujours tenir un objet tout en accédant à son écran ». Nous n’y avions jamais pensé auparavant et, après réflexion, voilà une parfaite définition de la catégorie des « wearables ». Là où un smartphone requiert une manipulation humaine pour être utilisé, une montre connectée fonctionne en permanence et reste au même endroit tout le temps. Cette qualité, que les utilisateurs oublient logiquement avec le temps (ce qui est bon signe) a capté l’attention des ingénieurs de Volvo. Ils y ont vu l’opportunité de développer quelque chose de différent, pour améliorer le travail de leurs employés.

210915_BUS-Volvo-Halmstad_AJS_w002495_2500px
L’application développée par Volvo affiche la liste des rendez-vous des techniciens sur l’Apple Watch. // Source : Volvo / Apple

Vraisemblablement très fans d’Apple, les ingénieurs de Volvo Suède équipent depuis deux ans les employés de leurs centres de réparation d’un iPhone, d’une Apple Watch et d’AirPods. Après une phase de test, ils sont arrivés à la conclusion qu’en plus d’être heureux de recevoir des produits d’une telle valeur, les employés de Volvo étaient beaucoup plus efficaces avec ces équipements mobiles (leurs notes de satisfaction augmenteraient de 80% en moyenne).

Autrefois, ils multipliaient les allers-retours vers un poste informatique pour consulter la liste des clients à venir, et consommaient beaucoup de papiers. Aujourd’hui, les informations apparaissent en temps réel sur leur poignet, et les imprimantes sont 40% moins utilisées. En cas d’oubli lors d’une réparation, il leur suffit de jeter un œil à la Watch pour se rappeler de ce qu’ils doivent faire. Même chose quand quelqu’un les appelle, ils ne doivent plus tout interrompre pour se rendre vers le poste téléphonique. C’est particulièrement pratique sur des métiers manuels où l’on porte toute la journée des objets très lourds.

En soi, cette numérisation d’un secteur n’a rien de nouveau. Toutes les entreprises vous diront que l’informatique améliore leur production et la vie de leurs employés. En revanche, utiliser une montre plutôt qu’un ordinateur portable ou une tablette nous semble extrêmement intéressant. Sur le petit écran de la montre, les techniciens ne sont pas surchargés d’informations inutiles. Ils peuvent consulter la liste de leurs rendez-vous, recevoir des instructions et passer des appels avec leurs clients. C’est tout, et c’est largement suffisant.

210915_BUS-Volvo-Halmstad_AJS_w002642_2000px
Bien entendu, il y a aussi une app sur iPhone. // Source : Volvo / Apple

À la fin de la journée, Volvo Suède a aussi fait le pari de laisser à ses employés le droit de conserver leurs appareils, qu’ils peuvent donc utiliser à la maison ou à la salle de sport (Volvo nous a indiqué équiper ses équipes d’Apple Watch SE et d’iPhone de dernière génération). En ce qui concerne l’exploitation des données, rappelons que tout ce qui relève de la santé est chiffré sur un appareil Apple. Volvo indique néanmoins rester ouvert au fait de constater l’exposition au bruit que peut subir un employé en analysant les données de la montre, mais assure ne pas utiliser la montre pour surveiller ses employés qui en font ce qu’ils veulent.

Les montres connectées, avant la réalité augmentée ?

Depuis le lancement de l’Apple Watch en 2015, on entend régulièrement parler de sa possible utilisation en entreprise. Cependant, malgré nos recherches, nous n’avons pas trouvé d’autres exemples dans de grandes entreprises. Il est fort probable que d’autres grands groupes misent sur les montres connectées pour interagir avec leurs employés, mais combien sont-ils vraiment ? L’App Store sur la Watch est moins rempli que celui de l’iPhone, ce qui peut forcément être un peu dissuasif. L’arrivée de nouvelles fonctions, comme la possibilité de déverrouiller des portes avec la montre, pourrait créer de nouveaux usages.

Dans le futur, Volvo envisage d’étendre ce dispositif à d’autres marchés. On imagine que si cet événement venait à se produire, et que ses employés français récupéraient aussi des produits Apple, les autres constructeurs automobiles seraient tentés de l’imiter.

L’Apple Watch Series 7
L’Apple Watch Series 7. // Source : Maxime Claudel pour Numerama

La montre est-elle néanmoins un bon pari pour toutes les entreprises ? Pas forcément. En revanche, ce qui pourrait provoquer un véritable séisme numérique est sans le moindre doute la réalité augmentée. Nous avons interrogé Volvo sur son intérêt pour cette technologie et l’entreprise nous a indiqué « l’avoir en tête, sans avoir lancé de projet pour l’instant ». Dans le futur, on imagine parfaitement des lunettes aller encore plus loin que la montre pour communiquer tout en faisant autre chose. Ça tombe bien, Apple en développerait justement.