Sur Twitter, des utilisateurs de Nitro, la version payante de Discord, ont annoncé leur intention de se désabonner. La raison ? Un sondage sur les NFT et une capture d'écran d'une future version de la plateforme.

«  Je viens d’annuler mon abonnement à Nitro. F*** Discord, et f*** les NFTs  ». Sur Twitter, l’utilisateur Doctober expliquait le 9 novembre qu’il était plutôt en colère. Le développeur de jeux vidéo, assez suivi sur le réseau social, parlait de Nitro, l’option payante d’abonnement à Discord, l’une des plateformes de VoIP et de chat les plus populaires au monde.

Comme Doctober, ils sont beaucoup à avoir réagi de manière assez véhémente, au point qu’un mouvement de grève contre Discord et Nitro est en train de se former sur les réseaux sociaux.

Que s’est-il passé sur Discord et Nitro ?

Tout est parti d’un sondage sur « le Web3 » (l’internet décentralisé, ndlr) organisé par la plateforme, et publié pour la première fois au mois d’août dernier. Le sondage n’est aujourd’hui plus accessible, mais de nombreuses captures d’écran partagées sur Twitter ou sur Reddit permettent de le retrouver.

« Nous aimerions en connaître plus sur vos besoins les plus importants à propos du Web3 ! », expliquait le sondage, avant de demander, en tout première question, à quel point les utilisateurs étaient familiers avec le concept des NFT. Cette technologie, qui se base sur la blockchain de la cryptomonnaie Ethereum, permet de créer des sortes de certificats d’authenticité pour les fichiers numériques. Depuis leur popularisation au début de l’année 2021, les NFTs ont permis de créer un véritable marché de l’art, mais ont également été la cible de beaucoup de critiques.

Le sondage publié par Discord sur les NFT // Source : Capture d’écran Numerama

Seulement, dans le sondage de Discord, il n’est pas vraiment possible de montrer son scepticisme par rapport aux NFT, ou de dire simplement que le sujet ne nous intéresse pas. À la place, les seules réponses disponibles étaient plutôt « pro-NFT » : « Je m’y connais assez pour savoir que c’est cool !  », « J’ai déjà acheté et vendu un NFT », ou encore « Je suis un pro. Je collectionne et échange des NFT régulièrement ». Seule une option permettait de dire que l’on ne connaissait rien au sujet.

C’est ce manque de choix qui a tout d’abord choqué les utilisateurs. « Ce sondage ne vous permet absolument pas de montrer votre désintérêt envers les NFT », se désole ainsi un utilisateur sur Reddit. Mais la polémique a véritablement été relancée le 8 novembre, avec un tweet de Jason Citron, le PDG et cofondateur de Discord.

NFT et intégration de cryptowallets, des nouvelles très mal accueillies

En répondant au journaliste Patrick McCormick sur Twitter, Jason Citron a intégré à son message une capture d’écran, qui semble venir d’une future version de l’interface de Discord. Seulement, les internautes ont remarqué une importante nouveauté : le futur Discord pourrait permettre de se connecter ses comptes MetaMask et WalletConnect.

L’intégration de cryptowallets sur Discord ne serait pas anodine : cela pourrait faciliter les achats de cryptomonnaies directement sur la plateforme, ou bien dans certains jeux vidéo. Et cette intégration pourrait aussi vouloir dire que les NFT seront acceptés sur Discord dans le futur, ce qui créerait un écosystème où ces tokens pourraient très facilement être échangés sur la plateforme.

Bien que les NFT ne soient pour l’instant pas échangeables sur la plateforme, et que l’intégration des cryptowallets ne soit pas disponible, les utilisateurs n’ont pas du tout bien accueilli cette annonce. Au point que, pour marquer leur opposition, certains ont lancé un mouvement sur Twitter, le #NitroStrike (grève de Nitro), dont le but est d’appeler le plus d’utilisateurs possible à annuler leurs abonnements.

« Je pense que ça serait vraiment cool de nous organiser pour supprimer en masse nos abonnements à Nitro si Discord décide de se mettre aux jpeg de merde  », écrit notamment sur Twitter une utilisatrice, particulièrement énervée. D’autres ont d’ores et déjà sauté le pas, et ont supprimé leur abonnement, même s’ils ont pour cela dû « dire adieu à [leur] emotes favoris ».

Pour l’instant, il est difficile d’estimer la portée du mouvement, même si certaines personnes ont déjà publié des captures d’écran montrant la suppression de leur abonnement Nitro. Surtout, même si les utilisateurs en colère annulent leur abonnement, il n’est pas dit qu’ils arrêtent d’utiliser la version gratuite de Discord.

« Nous sommes toujours en train de chercher de nouvelles manières pour améliorer Discord pour toutes les communautés qui s’en servent  », a expliqué un porte-parole de la plateforme au média américain The Verge. « Cela inclut des recherches qui nous aident à mieux savoir ce que les gens veulent  ». Numerama a également contacté Discord afin d’avoir plus de détails sur leurs plans concernant les NFT et les cryptomonnaies. Nous n’avons pour l’instant pas eu de réponse de leur part.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo