Sony a ouvert sa boutique PlayStation en France. Le site permet d’acheter des accessoires pour sa nouvelle console et même des PS5... quand il y en a en stock.

Sony vient de rendre l’achat de PlayStation 5 en France (un tout petit petit peu) plus pratique. La multinationale japonaise a en effet ouvert sa boutique virtuelle en France qui permet d’acheter du matériel, directement depuis chez l’entreprise.

L’ouverture d’un magasin virtuel officiel

Sony avait déjà mis à disposition sa boutique en ligne aux États-Unis, mais depuis le 12 novembre 2021, la France aussi a le droit de surfer sur le magasin officiel de l’entreprise.

Il n’y a pas que la France qui est concernée d’ailleurs. L’Allemagne et le Royaume-Uni peuvent aussi se rendre sur le site direct.playstation.com pour faire leurs emplettes.

En plus de pouvoir acheter des accessoires de PS5 tels que des manettes ou des casques audio, le site permet aussi d’acheter la console… quand elle est en stock. Quelques heures après l’ouverture officielle de la boutique, aucune des deux versions de la PS5 n’est malheureusement disponible.

Sony est bien conscient de ce souci, puisque la communication autour de la boutique se borne à lister des accessoires, des manettes et des jeux.

Une disponibilité toujours incertaine pour la PS5

Ouvrir un autre canal de distribution pour écouler des PS5 est une bonne nouvelle pour tous celles et ceux qui n’ont toujours pas réussi à mettre la main sur la console, mais cela ne risque pas pour autant d’améliorer la disponibilité de cette dernière. La pénurie de semi-conducteurs est loin de se résorber et il est possible que cette situation dure jusqu’à la mi 2022 au minimum. La demande de son côté né ne faiblit pas et Sony ne peut pas réserver toute sa production de console à son propre canal de vente.

Les stocks de PS5 vont donc continuer à être dispersés, un peu partout sur le web. Il faudra rester à l’affut si vous voulez enfin pouvoir acheter la console. Mais au moins, vous aurez bientôt une manière de plus de le faire.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo