Windows 11 se déploie officiellement à partir du 5 octobre 2021. Mais si la mise à jour vers le nouveau système d'exploitation Microsoft ne se passe pas bien, il est possible de revenir en arrière. Voilà comment se déroule la désinstallation de Windows 11 pour restaurer Windows 10.

Windows 11 sort ce 5 octobre 2021 dans le monde entier. C’est donc à partir de cette date que les postes informatiques commenceront à basculer vers le nouveau système d’exploitation. Du moins, ceux compatibles. Pour le savoir, Microsoft fournit un utilitaire pour vérifier si votre PC répond aux exigences techniques minimales. Si tout est bon, il n’y a plus qu’à lancer la mise à jour.

Et pour les autres ? Il est possible de forcer la migration vers Windows 11, mais ce n’est pas l’idée la plus maligne. Microsoft vous avertira que le déploiement de Windows 11 sur un poste sans les prérequis fixés expose l’utilisateur à de futurs soucis. En effet, il n’est pas prévu de délivrer de mises à jour — y compris, a priori, celles relatives à la sécurité — à ces machines.

La bonne nouvelle, c’est qu’il est tout à fait possible de désinstaller Windows 11 et de rétablir son ordinateur dans son état antérieur — en clair, revenir à Windows 10 et retrouver l’environnement que vous vous apprêtiez à quitter. Il existe un processus logé dans les paramètres de l’OS pour faire machine arrière. Seul bémol : celui-ci n’est disponible que pendant une fenêtre de tir de dix jours.

OS Microsoft windows 11
Source : Melvyn Dadure pour Numerama

Cette durée correspond à la période au cours de laquelle votre ancien OS (Windows 10) et le nouveau (Windows 11) vont cohabiter sur le disque de l’ordinateur. Un délai que Microsoft juge adéquat pour déceler un problème de compatibilité ou réaliser que le design, l’agencement et les modifications opérés ne vous conviennent finalement pas. Dans ce cas, vous pouvez retrouver votre PC comme il était avant.

Cette durée de dix jours n’est pas tout à fait nouvelle chez Microsoft. Lors du déploiement de Windows 10, la même logique était à l’œuvre. À noter qu’il est tout à fait possible de supprimer avant la fin de ces 10 jours l’ancienne version de Windows, afin par exemple de libérer de l’espace disque. Mais alors, ce dossier Windows.old ne sera pas récupérable et il ne sera plus possible de revenir en arrière.

Quelle que soit la démarche que vous choisissez d’entreprendre, nous vous conseillons de bien effectuer au préalable une sauvegarde de vos dossiers et de vos fichiers, que ce soit sur un support amovible (une clé USB, un disque dur externe, etc.) ou, pourquoi pas, dans votre prestataire de cloud. D’ailleurs, même si vous ne bougez pas de Windows 10, faites donc quand même une sauvegarde, ça ne fait jamais de mal.

Après dix jours d’installation, l’option de retour en arrière devient grisée.

Comment désinstaller Windows 11 pour revenir à Windows 10

Ces prolégomènes passés, la procédure de désinstallation de Windows 11 est la suivante :

  • Ouvrez les paramètres et rendez-vous dans la section Système ;
  • Cliquez sur l’option Retour en arrière et donnez une réponse à Microsoft, si une fenêtre surgissante apparaît ;
  • Cliquez sur Non, merci si l’on vous propose de chercher des mises à jour, puis Suivant (tenez compte des remarques qui sont formulées, comme la réinstallation de quelques programmes et la nécessité de faire une sauvegarde) ;
  • Passez les éventuels autres écrans qui apparaissent et validez la dernière étape ;
  • Votre PC entamera alors la procédure de restauration dans son état antérieur.

Notez que les captures d’écran ont été effectuées avec une build très proche de celle qui doit être distribuée au grand public à partir de ce 5 octobre. Il convient toutefois de signaler que des écarts dans les formulations ou dans les étapes pourraient exister. Ces éventuelles différences ne devraient toutefois pas vous empêcher d’aller au bout du retour en arrière.

La récupération de Windows 10 se fait dans la section idoine, dans les paramètres du système.
Sur les builds en développement, Microsoft demande les raisons du retour en arrière.
Peut-être une simple mise à jour peut-elle régler le problème ? Vous pouvez toujours vous en assurer.
Attention, ce n’est pas forcément neutre de revenir à un ancien système d’exploitation.
Attention aussi aux mauvaises surprises.
C’est bien aussi de rester sur Windows 10.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo