Un site web peut être inaccessible en raison d’un blocage DNS ou un problème avec les DNS de votre opérateur. Ce type de problème peut être résolu aisément en modifiant les DNS de son ordinateur.

Un souci pour vous connecter à un site web ? Parfois, c’est la faute des DNS (Domain Name System). Ces annuaires, qui sont cruciaux pour vous amener à bon port, peuvent faire face à deux types d’évènements. Ils peuvent être confrontés à une panne momentanée et ne plus être en mesure de vous dire quel chemin prendre sur le net pour accéder un site. Sans parler des erreurs. Mais ils peuvent aussi « mentir ».

Pour schématiser, un DNS menteur est un DNS qui a fait l’objet d’une modification technique pour ne pas donner la bonne réponse à la question : quel est le chemin à prendre pour me rendre sur ce site web ? Cela peut être à l’initiative du gérant du DNS (par exemple : votre fournisseur d’accès à Internet) ou bien à la demande d’une autorité extérieure, comme un tribunal.

Par défaut, les ordinateurs se calent sur le DNS de l’opérateur. Mais il est tout à fait possible et légal de changer ses DNS pour utiliser une solution alternative. L’effort à fournir pour effectuer la manipulation n’est pas excessif, mais il est probable qu’un individu peu à l’aise avec l’outil informatique n’osera pas se lancer dans un chantier aussi intimidant — il peut néanmoins demander de l’aide.

dns failure
Parfois, l’inaccessibilité d’un site web peut être résolue en changeant le DNS. // Source : Steam

Comment changer de DNS ?

Le changement de DNS est possible sur les trois grandes familles de systèmes d’exploitation, à savoir Windows, Mac et Linux. La procédure change quelque peu d’un O.S. à l’autre. Bien sûr, la modification des paramètres de l’ordinateur peut être à tout moment annulée. Si ces changements ne sont pas satisfaisants, vous pouvez revenir aux DNS de base ou bien utiliser un autre prestataire.

Changer ses DNS sur Windows

  • Rendez-vous dans la section « Réseau et Internet » des paramètres de Windows, puis dans le « Centre Réseau et Partage », dans la zone « Paramètres réseau avancés » ;
  • Cliquez sur « Modifier les paramètres de la carte » dans la nouvelle fenêtre. La ligne se trouve dans la colonne de gauche ;
  • Faites un clic droit sur votre connexion active puis choisissez « Propriétés » dans le menu déroulant ;
  • Double-cliquez sur « Protocole Internet version 4 (TCP/IPv4) » dans le premier onglet et remplissez les champs « Serveur DNS préféré » et « Serveur DNS auxiliaire » ;
  • Cochez « Validez les paramètres en quittant » et cliquez enfin sur « OK ».

Changez ses DNS sur Mac

  • Allez dans Préférences Système ;
  • Choisissez ensuite « Réseau », puis « Avancé » et enfin « DNS » ;
  • Ajoutez ici les DNS que vous souhaitez en cliquant sur le + en bas à gauche ;
  • N’oubliez pas de valider.
DNS mac
La zone de changement de DNS sur Mac. // Source : Capture d’écran

Changez ses DNS sur Ubuntu / Gnome

  • Rendez-vous dans les paramètres Système ;
  • Suivez le chemin Réseau, puis Options :
  • À IPv4 ou IPv6, allez dans DNS ;
  • C’est ici que vous pouvez remplacer vos DNS.

Quel serveur DNS alternatif utiliser ?

Si vous souhaitez utiliser un serveur DNS alternatif à celui de votre fournisseur d’accès à Internet, vous avez l’embarras du choix. Les adresses ci-dessous sont en IPv4. Vous avez à chaque fois l’adresse pour le serveur DNS principal et l’adresse pour le serveur DNS auxiliaire. Des adresses en IPv6 peuvent aussi être fournies, si vous voulez opter pour un protocole plus récent.

Une remarque générale : en faisant le choix de ne plus utiliser le résolveur DNS de son fournisseur d’accès à Internet, vous vous en remettez à un tiers et à sa politique de DNS. Pour qui se soucie de la confidentialité de sa navigation et de la protection de ses données personnelles, c’est un point à avoir en tête pour choisir entre tel ou tel prestataire.

Bien sûr, il y a toujours l’option de construire son propre résolveur DNS, mais cette étape requiert des compétences plus avancées que de se balader dans les réglages de son PC. Il faut par ailleurs avoir en tête que les résolveurs DNS publics font aussi face à certains risques informatiques. Il a aussi été relevé des cas de détournement de DNS publics — c’est toutefois plutôt rare.

visuel_fibre_adsl2

Avez-vous la connexion Internet la plus rapide de la galaxie ?

Découvrez-le avec notre comparateur