Les crypto-monnaies attirent les investisseurs — et, par conséquent, les arnaqueurs. Afin de ne pas tomber dans un piège tendu par des escrocs, suivez ces quelques conseils.

Depuis le record de prix du bitcoin, tout le monde ou presque a entendu parler des crypto-monnaies — et tout le monde ou presque vent en acheter à son tour. Mais la popularité des cryptomonnaies est accompagnée de son lot d’arnaques et de tentatives d’escroqueries.

Entre les faux appels aux dons pour la guerre en Ukraine, les projets crypto bidons, ou encore les escroqueries montées par des personnalités, il est difficile de ne pas se laisser avoir. En France, c’est justement le youtubeur Crypto Gouv qui vient de partir avec la caisse après avoir soutiré à ses abonnés plusieurs millions d’euros, après leur avoir promis des investissements rentables.

Au total, l’autorité des marchés américaine estime que les arnaques ont bondi de plus de 1 000% depuis le mois d’octobre 2020. La raison est simple : il n’y a jamais eu autant de nouveaux projets, et parmi toutes ces informations, il est difficile d’y voir clair. Différencier un projet viable d’une tentative d’arnaque peut être un vrai défi : voici quelques clés pour les éviter.

arnaque crypto (4)
Faites attention lorsque vous voulez investir dans les crypto-monnaies // Source : Jeremy Bezanger / Unsplash

Utilisez une plateforme reconnue

Pour Stanislas Barthelemi, un consultant spécialisé dans la blockchain au sein du cabinet d’audit KPGM, avant de décider de faire confiance à un projet, il faut vérifier un certain nombre de choses.

Tout d’abord, « il vaut mieux utiliser une plateforme régulée, indique-t-il. Il faut avoir le statut de prestataire de services sur actifs numériques, attribué par l’AMF (l’autorité des marchés financiers, ndlr), c’est vraiment l’assurance d’être une plateforme sérieuse. On peut se référer à la liste blanche de l’AMF, ou bien faire confiance à de grands acteurs, comme Coinbase ou Kraken ».

Vous pouvez également regarder du côté de Binance. La plateforme de vente et d’échange de crypto, la plus populaire au monde, a reçu l’enregistrement de l’autorité des marchés financiers, qui l’a officiellement reconnue comme étant un « prestataire de services sur actifs numériques ».

Mais attention : cela n’est pas parce que vous achetez des crypto-monnaies sur des grandes plateformes que vous n’allez pas perdre d’argent.

arnaque crypto (5)
Ne faites pas confiance à n’importe qui // Source : Quantitatives / Unsplash

Faites vos recherches

Cela peut paraître comme une évidence, mais pourtant, cela n’est pas toujours le cas. Peu importe la façon dont vous avez entendu parler du projet, il est nécessaire de faire vos recherches à ce sujet. Assurez-vous de bien comprendre quel est le but du projet, comme les créateurs comptent y arriver, et comment cela sera financé.

Il faut tout d’abord commencer par regarder le site du projet, ses réseaux sociaux, et voir si les contacts sont clairement affichés. Le fait de ne pas avoir de site dédié (ou s’il est mal codé, avec des fautes d’orthographe), ou bien le fait d’avoir très peu d’abonnés sur les réseaux sociaux et de ne pas avoir de pages de contact peuvent être des indicateurs.

Renseignez-vous également sur les membres de l’équipe. S’ils ne sont pas connus, c’est déjà un très mauvais signe. Si leurs noms sont publics, renseignez-vous tout de même bien sur qui ils sont : il vaut mieux faire confiance à des personnes qui ont une expérience dans le secteur. Il peut également s’agir parfois de personnes qui n’existent pas : le projet frauduleux d’une crypto-monnaie Squid Game affichait sur son site des photos qui semblaient volées, et les biographies des « fondateurs » étaient fausses.

Une autre action à prendre peut également être de regarder le code source du projet sur Github — si un projet n’en a pas, ce manque de transparence est déjà un mauvais point. Vérifier le code demande certaines connaissances techniques, mais on peut aussi examiner l’activité sur le compte, et voir si les développeurs sont actifs.

arnaque crypto (3)
Faites bien vos recherches // Source : Canva

Il faut également vérifier si les projets ont été audités. La pratique, de plus en plus courante, permet aux créateurs du projet de certifier du sérieux de leur idée. Les principaux auditeurs sont entre autres Certik, Consensys Diligence, et OpenZeppelin.

Utiliser ces outils n’offre cependant pas une garantie à 100%. « Il faut toujours se méfier, et surtout ne pas faire d’achats impulsifs », conseille Stanislas Barthelemi.

Investissez seulement ce que vous êtes prêts à perdre

C’est l’une des premières règles à apprendre : en finance et en crypto, il ne faut investir que ce qu’on est prêt à perdre. Les arnaques sont très nombreuses, et même si vous suivez attentivement ce guide, rien ne dit que vous n’allez pas perdre votre mise de départ. Vous tomberez peut-être dans une escroquerie tellement bien ficelée qu’elle sera indétectable, ou bien le projet que vous avez choisi sera hacké, ou bien sera victime d’un krash boursier.

Et même rien de tout cela ne vous arrive, la nature très volatile des crypto fait que leurs cours peuvent grandement changer d’un jour à l’autre — et vous pouvez donc perdre beaucoup d’argent en très peu de temps. En crypto, il faut être prêt à perdre de l’argent, et donc, mieux vaut investir peu, et seulement de l’argent dont vous n’avez pas besoin pour vivre.

Méfiez-vous des promesses grandiloquentes

Il faut également éviter de se laisser convaincre par des publicités pour des sites d’achat et d’échanges de cryptomonnaies peu connus, ou pour les nouvelles cryptomonnaies. Les annonces sur les réseaux sociaux ne sont pas toujours recommandables. « Le premier écueil à éviter, c’est le site étrange, qui renvoie à une entreprise domiciliée dans un paradis fiscal, ou qui promet un rendement incroyable, des retours sur investissement de 20%, ce genre de promesses. »

De manière générale, Stanislas Barthelemi conseille de s’en tenir aux projets les plus connus, qui ont le plus de stabilité et de vision sur le long terme. « Les deux plus grosses cryptomonnaies, le bitcoin et l’ethereum, ce sont des valeurs sures. » Et sur les autres projets, moins connus, « il faut être dans une démarche différente. Il faut vraiment faire ses recherches dans ce cas-là, vérifier le parcours des créateurs, voir si des entreprises ont déjà investi dans le projet ».

arnaque crypto (2)
Méfiez-vous des promesses trop belles pour être vraies // Source : Nick Chong / Unsplash

Il vaut mieux investir dans des projets qui ont du sens, et un plan défini pour le futur, précise-t-il. De manière générale, il vaut mieux éviter les toutes nouvelles cryptomonnaies, qui n’ont pas encore eu de certifications ou dans lesquelles il n’y a pas eu d’investissements au préalable. « Quand on sort des grosses cryptos qui ont une utilité manifeste, c’est parfois dur de dire si ce sont projets qui ont du sens, et s’il y a de fortes probabilités pour qu’ils échouent. » Il est important de se souvenir qu’une grande partie des projets crypto sont des échecs, et que peu d’entre eux survivent au-delà de leur première année d’existence.

Ne faites confiance à personne

Le cas de Crytpo Gouv en est l’exemple parfait : il faut toujours se méfier des personnes qui vous vantent de super projets crypto. Crypto Gouv était un youtubeur qui publiait du contenu sur les crypto-monnaies, et qui a réussi à avoir plusieurs milliers de followers en quelques mois. Il leur a ensuite proposé de réaliser des investissements groupés, et les a convaincus de transférer de l’argent en leur promettant des retours sur investissement particulièrement alléchant — avant de partir avec la caisse, d’un montant estimé à 4 millions d’euros.

Même si vous pensez les connaître et que vous leur faites confiance, mieux vaut donc se méfier lorsque des influenceurs vous proposent des « bons plans » investissement. Cette remarque vaut aussi pour des personnes que vous auriez rencontrées sur des applications de rencontre. En effet, un nouveau type d’escroquerie de plus en plus populaire vise les hommes inscrits sur des apps, telles que Hinge. Des arnaqueuses les abordent, et après des semaines de conversations, leur parlent de crypto-monnaies, avant de finalement leur proposer d’investir avec elle — et là aussi, de repartir avec tout l’argent.

Ne donnez jamais vos informations

Un conseil maintes fois répété, mais qui mérite de l’être encore une fois : ne donnez jamais vos informations personnelles à des sites peu connus et qui ne sont pas certifiés. Cela vaut pour votre phrase secrète, qui permet de sécuriser votre portefeuille crypto, mais aussi, pour vos documents d’identité.

arnaque crypto (1)
Méfiez-vous des personnes qui vous parlent de crypto-monnaies sur les sites de rencontre // Source : Canva

Ne téléchargez pas n’importe quoi

Un dernier avertissement : ne téléchargez pas n’importe quelle app sur votre téléphone. Le FBI a alerté sur l’apparition d’un nouveau type d’arnaque qui utilise des applications frauduleuses. Ces dernières se font passer pour des portefeuilles ou des entreprises du secteur des crypto-monnaies, voire usurpent l’identité de véritables plateformes pour tromper leurs victimes.

Il vaut mieux vérifier plusieurs fois avant de télécharger une app que vous ne connaissez pas. Afin d’être sûr d’avoir la bonne version, et non pas celle des usurpateurs, il vaut mieux passer plutôt directement par le site de la véritable entreprise : il y aura un lien qui vous permettra de télécharger la bonne app.