Le taux d'adoption des cryptomonnaies a connu un essor fulgurant : plus de 800 % en un an. Contrairement à ce que l'on pourrait penser, ce n'est ni aux États-Unis ni en Chine qu'il est le plus élevé.

Les cryptomonnaies ont la cote sur les réseaux sociaux. Mais dans quelle mesure exactement sont-elles utilisées et où ? Voilà ce que dévoile l’index mondial 2021 de l’adoption des cryptomonnaies que Chainalysis a publié ce 18 août. Le cabinet d’analyse indique que le secteur a connu un essor fulgurant : le taux d’adoption des crypto a augmenté de 881 % sur les douze derniers mois.

Source : Pexels/David McBee

Les raisons qui poussent les usagers à se tourner vers les cryptomonnaies diffèrent grandement d’un pays à l’autre. « Sur les marchés émergents, beaucoup de personnes se tournent vers les cryptomonnaies pour protéger leurs économies personnelles dans un contexte de déflation, envoyer et recevoir des fonds et réaliser des transactions commerciales », indique Chainalysis. À l’inverse, dans les pays d’Amérique du Nord, d’Europe de l’Ouest et d’Asie de l’Est, l’essor des cryptomonnaies est surtout poussé par les investisseurs institutionnels.

Les pays où l’adoption des cryptomonnaies est la plus forte ne sont pas forcément ceux auxquels on pense instinctivement. Si la Chine et les États-Unis ont beaucoup fait parler d’eux sur ce sujet, ce ne sont ainsi pas les pays où le taux d’adoption des crypto est le plus fort.

Source : Chainalysis

Chainalysis a pris en compte plusieurs facteurs afin d’établir son classement. Selon le cabinet, hiérarchiser les pays en fonction uniquement du volume de transaction n’aurait pas donné un paysage précis de la situation : cela mettrait surtout en avant les pays où l’adoption des cryptomonnaies par les entreprises et les institutionnels est forte. Ce sont en effet ces entités qui déplacent les sommes les plus importantes. « Ces acteurs sont cruciaux, mais nous voulions également voir dans quels pays le taux d’adoption par le grand public est important et nous concentrer davantage sur les transactions et l’épargne individuelle, pas seulement sur le trading et la spéculation  », explique Chainalysis.

Le Vietnam, l’Inde et le Pakistan sur le podium

Pour cette raison, l’Index mondial 2021 de l’adoption des cryptomonnaies classe les 154 pays étudiés en fonction de trois paramètres :

  • La valeur perçue sur la blockchain pondérée suivant la méthode de parité de pouvoir d’achat par habitant. Si la valeur totale perçue par deux pays est équivalente, le pays avec le pouvoir d’achat par habitant le plus faible sera mieux classé
  • La valeur des transferts « de détail » sur la blockchain, pondérée suivant la parité de pouvoir d’achat par habitant. Pour estimer l’activité des utilisateurs non-professionnels, Chainalysis se concentre ici sur les transactions d’une valeur inférieure à 10 000 $.
  • Les volumes d’échanges sur les plateformes Peer-to-peer, pondérés suivant la parité de pouvoir d’achat par habitant et par le nombre d’internautes. Comme le souligne Chainalysis, les échanges sur les plateformes P2P ne sont pas mentionnés sur les blockchains, mais ils représentent malgré tout un pourcentage significatif de l’activité crypto, surtout dans les pays émergents.

Si l’on prend en compte ces différents facteurs, on constate que les trois pays avec le plus fort taux d’adoption des cryptomonnaies sont le Vietnam, suivi de l’Inde et du Pakistan. Les États-Unis ne se trouvent finalement qu’en 8e position (même si c’est le pays qui a réalisé le plus de bénéfices grâce au bitcoin en 2020). Quant à la Chine, premier pôle mondial de minage jusqu’à ce qu’elle ordonne la fermeture de la majeure partie des fermes crypto, elle n’arrive qu’en 13e position, en termes d’adoption des cryptomonnaies.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo