Le site iFixit s'est penché sur le Mac Pro d'Apple, désormais vendu dans le commerce. Le PC surpuissant et très cher obtient un score de réparabilité de 9/10.

iFixit ne pouvait pas passer à côté du démontage du Mac Pro, ordinateur surpuissant d’Apple connu pour son prix exorbitant, surtout au regard de son caractère hautement modulable. Dans une analyse publiée le 17 décembre 2019, le site spécialisé dns le dépiautage des produits a livré son verdict : le PC obtient une note de réparabilité de 9/10. Son prédécesseur de 2013 avait reçu 8/10 —  ce qui était déjà un bon score.

Le Mac Pro surprend d’abord par la facilité avec laquelle il permet d’accéder à ses entrailles : il suffit de tourner puis de soulever une poignée accessible sur le dessus pour ouvrir le boîtier. C’est déjà un premier bon point. «  Il n’y a ni vis propriétaires ni adhésif », souligne iFixit.

Démontage Mac Pro 2019 par iFixit // Source : iFixit

Le Mac Pro est facilement réparable

Une fois la coque retirée, on découvre un ensemble de boîtiers noirs parfaitement agencés, sur lesquels on peut agir très facilement. Apple est allé jusqu’à penser à des schémas et des numéros pour indiquer l’ordre des étapes à respecter en cas de changement ou de réparation d’un composant. Certains modules n’ont même pas besoin d’outils pour être remplacés.

Et quand il y a des vis ou des connecteurs, ils sont standards. «  Les composants principaux sont particulièrement modulaires et l’utilisation de prises et d’interfaces aux normes industrielles fait des réparations et des mises à niveau un jeu d’enfant », indique iFixit dans sa conclusion. Si jamais vous n’êtes pas confiant, Apple fournit des guides bien pratiques sur son site — une preuve que le Mac Pro est bel et bien conçu pour évoluer. 

Le Mac Pro loupe le 10 sur 10 pour deux raisons :

  • La firme de Cupertino s’appuie sur des cartes SSD maison (liées à la puce T2), obligeant à passer par elle pour en changer ;
  • Certaines pièces de rechange n’entrent pas dans le cadre des réparations approuvées par Apple, ce qui peut rendre la tâche compliquée, voire coûteuse.

Bref, on est loin de la note 3 sur 10 infligée au MacBook Air 2018. Pour sa défense, le laptop n’a aucun argument modulable tandis que son design ultra compact oblige à des concessions qui ne le rendent pas réparable par monsieur tout-le-monde. L’inverse du Mac Pro, donc.

Crédit photo de la une : iFixit

Partager sur les réseaux sociaux