Apple a présenté ce lundi 3 juin, lors de la conférence WWDC à San José, son nouveau Mac Pro.

Qui a dit que la conférence annuelle WWDC ne devait être réservée qu’aux logiciels ? Bien qu’elle s’adresse avant tout aux développeurs, la grand-messe organisée par Apple à laquelle Numerama a pu assister a été l’occasion pour le géant de l’électronique grand public de présenter la nouvelle génération de son PC phare, plusieurs années après la sortie de la dernière génération, en 2013.

Les nouveaux Mac Pro font suite à une erreur industrielle incarnée par le précédent Mac Pro qui misait tout sur le design au détriment de la puissance et des capacités d’évolution… ce qu’attendent les professionnels. Aujourd’hui, Apple semble avoir écouté ses utilisateurs et présente un objet modulaire et surpuissant.

Mac (vraiment) Pro

On se retrouve donc face à un modèle entièrement différent du précédent. En lieu et place de la « poubelle de table », le Mac Pro de 2019 ressemble à un PC classique, dans un boîtier rectangulaire qui a été pensé pour le refroidissement et la modularité des composants. Une direction étonnante pour un Apple que l’on connaît très attaché au contrôle des configurations.

Au-delà de ce design ouvrant la modularité, le Mac Pro est un combiné de superlatifs :

  • Jusqu’à 28 cœurs sur un processeur Intel Xeon, refroidi et alimenté pour travailler à 100 % de charge.
  • Jusqu’à 1,5 To de RAM.
  • Jusqu’à 128 Go de mémoire HBM2 grâce à l’association de 4 GPU AMD Radeon Vega.
  • Un équipement dédié à la création vidéo pour améliorer la vitesse de rendu.
  • La capacité de traiter plusieurs flux en 8K et jusqu’à 12 en 4K.
  • Possibilité de brancher jusqu’à 6 Pro Display XDR.

La configuration la moins cher avec un Core Xeon 8 cœurs sera disponible à partir de cet automne pour 5 999 €.

Partager sur les réseaux sociaux