Lors du MWC 2019, Microsoft a présenté les nouvelles versions de deux projets : HoloLens 2 et Kinect Azure. De nouvelles machines dédiées à un usage professionnel.

Microsoft donne une seconde jeunesse aux projets Kinect et HoloLens. La caméra et le casque de réalité augmentée ont chacun eu droit à une nouvelle version, présentées lors du MWC 2019. La firme semble néanmoins avoir des ambitions renouvelées pour ses deux appareils, qu’elle présente comme étant destinés aux entreprises et à une utilisation professionnelle.

Cette décision est peu surprenante pour le HoloLens, qui n’était pas encore adapté à une utilisation par le grand public, mais plus étonnante pour Kinect.  À l’origine, le périphérique n’était qu’un accessoire pour les consoles Xbox et permettait notamment de les contrôler via des gestes. Voici ce que les annonces de Microsoft du 26 février 2019 ont révélé de la nouvelle dimension prise par les deux appareils.

Azure Kinect

Pour son Kinect nouvelle génération, Microsoft a laissé le jeu vidéo de côté pour se concentrer sur les entreprises. La caméra fait maintenant partie d’un kit de développement destiné à être utilisé dans des projets impliquant l’utilisation d’une intelligence artificielle. Elle est d’ailleurs déjà utilisée par Ocuvera, une société spécialisée dans le domaine de la santé.  Celle-ci a développé un programme sur Kinect permettant de déterminer si un patient est sur le point de tomber, et de prévenir le personnel si c’est le cas.

Azure Kinect // Source : Microsoft Azure/Youtube

Le nouveau potentiel de la caméra vient d’abord de l’équipement qu’elle embarque : un capteur de profondeur similaire à celui du HoloLens 2, une caméra de 12 mégapixels et 7 microphones. C’est ensuite, et surtout, dans son lien à Azure que le nouveau Kinect trouve sa particularité. La connexion au service de Cloud de Microsoft permet d’augmenter la puissance de calcul de l’appareil, et donc de décupler ses capacités. Jumelé avec d’autres caméras, le système pourrait notamment permettre de créer une carte en 3D d’une salle. Azure Kinect est déjà disponible en précommande pour 399 dollars (351 euros).

HoloLens 2

Au débuts du HoloLens, Microsoft avait joué le coup du « tout public » en montrant une nouvelle façon de jouer à Minecraft lors de l’E3 2015. Au MWC 2019, la présentation de la firme change complètement de vision : le HoloLens 2 sera fait pour les professionnels, ou ne sera pas. Une tactique qu’avait déjà employée Google à l’époque de son échec Google Glass

HoloLens 2 // Source : Microsoft HoloLens/Youtube

Si le HoloLens premier du nom avait du potentiel, ses capacités n’étaient pas à la hauteur de ses ambitions. Le HoloLens 2 est beaucoup plus abouti, notamment son champs de vision, plus large, et son utilisation plus instinctive. La présentation de Microsoft au MWC souligne bien que les entreprises sont le cœur de cible de la machine. Les possibilités évoquées par la firme soulignent son utilité dans le cadre de travaux impliquant la recherche de solution au niveau professionnel, par exemple dans la construction de pièces mécaniques ou la construction de bâtiments.

Tout comme Azure Kinect, l’appareil pourra être lié au service de Cloud Azure pour décupler ses capacités de calcul. L’autre élément qui montre bien que le HoloLens 2 n’est pas destiné aux particuliers, c’est son prix : 3 500 dollars (3 080 euros) ou 125 dollars (110 euros) par mois avec un système d’abonnement. Si le casque de réalité augmentée doit atteindre les étagères du citoyen lambda, ce ne sera donc pas avant un bon moment.

Partager sur les réseaux sociaux