Plusieurs propriétaires d'un véhicule Tesla compilent des données sur leur voiture afin de répondre à la question suivante : est-ce que les batteries tiennent dans le temps ?

Récemment, on a vu Renault autoriser, enfin, l’acquisition des batteries de ses voitures ZOE 100 % électrique. Dans son communiqué, le constructeur français estimait avoir le recul suffisant pour assurer « la performance et la durabilité [des] batteries » et, donc, offrir le choix de l’achat ou de la location.

La durabilité, justement, est source d’inquiétude pour beaucoup, les batteries ayant tendance à perdre de leur superbe avec le temps. Un exemple parmi tant d’autres : le smartphone que vous avez acheté il y a un an doit être rechargé plus souvent aujourd’hui qu’au début. Le réflexe est naturel : on en vient à penser que cela doit être pareil avec une voiture qui repose sur une technologie similaire. Mais les données compilées par plusieurs propriétaires d’un véhicule Tesla semblent couper court à cet a priori.

Que donnent les batteries Tesla avec le temps ?

Un groupe d’utilisateurs s’est réuni sur le forum Tesla Motors Club afin de rassembler un maximum d’informations sur l’état de la batterie avec le temps. En résulte un document Google public dans lequel chacun peut partager son expérience selon plusieurs critères établis (kilométrage, utilisation journalière, habitude de rechargement) et donner son avis (plusieurs centaines de personnes ont témoigné). En rassemblant les chiffres et en les transformant en un graphique, on se rend compte que la batterie des Tesla — Model S ou X — ne perd pas tant en capacité, malgré le poids des années : la courbe montre ainsi une baisse inférieure à 10 % dès lors que l’on se rapproche des 250 000 kilomètres parcourus. De quoi être rassuré sur l’autonomie d’une voiture Tesla dans le temps.

CC Steven Peeters

Le consortium est même allé plus loin, en organisant des sondages dont les résultats sont riches en enseignements. Apparemment, il n’y aurait pas une grande différence d’impact sur la santé de la batterie selon que l’on recharge à 60, 70, 80 ou 90 % de la capacité complète. De la même manière, opter fréquemment pour un Supercharger ne semble pas affecter la performance outre mesure. Les utilisateurs ne manquent pas de souligner, en revanche, que le fait de laisser sa voiture à 0 ou 100 % pendant plus de deux heures n’est pas bénéfique pour la batterie. 

Ces chiffres non officiels sont confirmés par notre confrère de chez Electrek, ce dernier estimant que sa Model S âgée de cinq ans n’a connu qu’une dégradation inférieure à 6 % (403 km contre 426 à l’origine, avec 78 000 km au compteur). Du côté du constructeur américain, les tests en interne affirment que 80 % de l’autonomie sont préservés passé le cap ahurissant des 800 000 kilomètres. Selon toute vraisemblance, aucun propriétaire n’est arrivé jusque-là pour vérifier.

Partager sur les réseaux sociaux