Au nom de la transparence, Elon Musk a demandé la publication d’une version open source de l’algorithme de Twitter. Elle permet de comprendre un peu mieux pourquoi un tweet est plus recommandé qu’un autre. Que faut-il faire pour percer ? Voici un résumé.

Avez-vous déjà entendu parler de la « Tweepcred » ? Ce score, entre 0 et 100, permet à l’algorithme de classer les utilisateurs, afin de savoir comment il doit se comporter avec eux. Âge, utilisation, nombre de followers, nombre de personnes qui vous ont bloqués… De nombreux facteurs sont pris en compte, ce qui permet à l’algorithme de Twitter, qui répond au nom de « Home Mixer », de savoir qui il doit mettre en avant dans l’onglet Pour Vous. Par exemple, si la Tweepcred de Jacques est inférieure à 65, l’algorithme ne mettra en avant que 3 tweets de Jacques. En revanche, si Jacques est au-dessus de 65, tous ses tweets seront possiblement poussés par l’algorithme.

Comment se fait-il que les secrets de la Tweepcred soient connus ? Parce que Twitter, sur décision d’Elon Musk, a rendu public le code source de son algorithme de recommandation (du moins, en partie, car plusieurs experts font remarquer qu’il manque plusieurs pièces importantes). Grâce à la publication de l’algorithme, on sait désormais quels critères augmentent l’audience d’un tweet.

Quels sont les meilleurs moyens pour percer sur Twitter ?

Très riche en informations, le code source de Twitter dévoile énormément de paramètres capables d’influencer son algorithme, qu’on imagine déjà détournés par des utilisateurs dans les prochains jours, pour obtenir de l’audience facilement.

Voici ce qu’on apprend :

  • L’algorithme Home Mixer récupère des tweets de deux sources (« In-Network » et « Out-of-Network »). La première ne pioche des publications que dans le réseau déjà connu d’un utilisateur, la seconde va chercher du contenu inconnu, mais susceptible de l’intéresser.
  • Avoir un grand nombre de followers est important, mais il est primordial de ne pas suivre trop de personnes. Twitter prend en compte le ratio abonnements/abonnés de tous les comptes.
  • Un abonné payant à Twitter Blue a plus de chances de percer (x4 dans son réseau, x2 auprès d’inconnus).
  • Insérer une image ou une vidéo dans un tweet multiplie sa portée par 2.
  • Publier des tweets sur un sujet extérieur à ses centres d’intérêt habituels n’est pas une bonne idée, puisque l’algorithme regroupe les gens entre eux selon des centres d’intérêt.
  • La pertinence d’un tweet diminue avec le temps, de 50 % toutes les 6 heures. Pour percer, un tweet doit être vu dès le début.
Ce bout de code prouve que les images influencent l'algorithme. // Source : Steven Tey / Twitter
Ce bout de code prouve que les images influencent l’algorithme. // Source : Steven Tey / Twitter

Sans surprise, on apprend aussi que les likes et les retweets sont très importants pour l’algorithme de Twitter. Chaque like, qui est considéré comme une action de référence, booste l’audience d’un tweet. Les actions ci-dessous agissent comme des multiplicateurs de like. Un réponse à un tweet par exemple, aurait 54 fois plus de portée qu’un like (ces données proviennent d’un extrait de code GitHub, que nous avons repéré sur le blog de Steven Tey).

Action / SituationMultiplicateur
Retweet2x
Quelqu’un clique sur votre tweet et reste plus de 2 minutes22x
Quelqu’un clique sur votre profil et aime/répond à un autre tweet24x
Quelqu’un répond à votre tweet54x
L’auteur du tweet répond à sa mention150x

A contrario, plusieurs facteurs influencent négativement l’affichage d’un tweet :

Un utilisateur demande « afficher moins souvent », bloque ou met en sourdine une conversation-74x
Signalement du tweet-738x

En ce qui concerne ces multiplicateurs, le code de Twitter est parfois contradictoire. Aakash Gupta, qui a, lui aussi, fouillé le code, a trouvé des morceaux de l’algorithme faisant référence à des likes boostés 30x, des retweets boostés 20x et des réponses sans aucune conséquence. Un bon moyen d’appeler à la prudence : le code de Twitter n’est pas aussi simple que ce qu’il laisse penser.

Cet extrait de code montre les facteurs susceptibles de booster l'affichage d'un tweet. // Source : Github
Cet extrait de code montre les facteurs susceptibles de booster l’affichage d’un tweet. // Source : Github

Peut-on utiliser ces informations pour manipuler l’algorithme ?

La publication du code source de Twitter est-elle dangereuse ? Elle va en tout cas permettre à des utilisateurs d’optimiser leur TweepCred pour améliorer leurs chances de passer devant les autres devant l’algorithme. Cependant, plusieurs éléments importants restent cachés, comme le fait que l’on ne sache pas comme l’onglet « Pour Vous » classe les tweets. Être vu par l’algorithme est important, mais apparaître à la 54ème place n’a aucun intérêt…

On note aussi l’existence de paramètres amusants, comme celui qui détermine pour chaque tweet si l’auteur est Elon Musk, mais seulement dans un but statistique.

Dans le futur, Twitter compte faire évoluer son algorithme, ce qui rendra cette publication obsolète. En attendant, Elon Musk a tenu sa promesse.

Nouveauté : Découvrez

La meilleure expérience de Numerama, sans publicité,
+ riche, + zen, + exclusive.

Découvrez Numerama+

Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !