Oppo commercialisera le 28 février en France son premier smartphone à écran pliant : le Find N2 Flip. Numerama l’a essayé pendant une semaine, pour le comparer au Galaxy Z Flip 4 de Samsung, auquel il pique quasiment tout.

Le Oppo Find N2 Flip vous rappelle quelque chose ? C’est normal, rares sont les « copies » qui s’assument autant. Après un premier smartphone pliant extrêmement convaincant, mais réservé à la Chine, la marque chinoise s’apprête à lancer en France ce qui ressemble à un clone du Samsung Galaxy Z Flip 4. Design, dimensions, couleurs, appareils photo…. Oppo mise sur un format qui a déjà fait ses preuves ailleurs pour rapidement séduire le public. C’est malin, d’autant plus que Samsung n’a pas réellement de raison de s’en plaindre. Pour le Coréen, il s’agit d’une forme de validation de sa bonne idée par les concurrents, ce qui pourrait même booster ses ventes à terme.

Du 3 au 9 février 2023, Oppo a prêté à Numerama un Find N2 Flip en avant-première. Est-il aussi séduisant à utiliser que le produit de Samsung, qui avait convaincu grâce à sa compacité et son style ? Voici le match des smartphones pliants, en 5 points :

Design : la guerre des widgets

Comme le Galaxy Z Flip 4, le Find N2 Flip est un smartphone pliant au format « clapet ». D’apparence classique quand il est déplié, il peut devenir ultra-compact lorsqu’on le referme sur lui-même, tel un poudrier. C’est dans cette configuration qu’Oppo s’est permis de prendre le plus de liberté par rapport Samsung.

Le « smartphone officiel de la Ligue des champions » (vous verrez des pubs pour ce produit avant, pendant et après chaque match) arbore un écran de 3,26 pouces au format vertical lorsqu’il est fermé. Une approche très différente de celle de Samsung, qui se contente d’un mini-écran horizontal de 1,9 pouce avec son produit. De quoi facilement démoder la proposition coréenne, en donnant l’impression à l’utilisateur qu’il dispose d’un mini-téléphone sur son téléphone. On voit mal comment Samsung pourrait ne rien changer l’été prochain, d’autant plus que les 191 g d’Oppo sont équivalents à ses 187 g.

Oppo Find N2 Flip Samsung Galaxy Z Flip 4

À quoi sert ce petit écran de couverture ? Malheureusement, ses fonctions sont extrêmement limitées. On aurait pu espérer qu’Oppo permette d’accéder à l’intégralité de ses applications avec (après tout, 3,26 pouces n’est pas tant éloigné des 3,5 pouces du premier iPhone), mais la marque chinoise a décidé de le restreindre à quelques usages bien spécifiques :

  • L’heure
  • Le contrôle de la musique
  • Le centre de notifications
  • Le centre de contrôle (désactiver le Wi-Fi, mettre la lampe torche)
  • Prendre des selfies
  • La météo
  • Le calendrier
  • Le minuteur
  • Le dictaphone
Oppo // Source : Thomas Ancelle pour Numerama
Le format vertical de l’écran de couverture d’Oppo est parfait pour consulter ses notifications. // Source : Thomas Ancelle pour Numerama

Quand on touche une notification, Oppo exige que l’on déplie son téléphone pour accéder à l’application. On a un peu l’impression que le fabricant chinois n’est pas allé assez loin, ce qui gâche le potentiel de son produit. La bonne nouvelle est qu’une mise à jour a le potentiel de tout changer, à condition qu’Oppo s’aperçoive du problème.

D’un point de vue du design, la proposition d’Oppo semble tout de même supérieure à celle de Samsung. On apprécie notamment les options de personnalisation qui permettent d’afficher un animal ou un Bitmoji sur l’écran de couverture. C’est marrant.

Gagnant de la manche design : Oppo (1-0).

Écran : Oppo fait plier Samsung

Avec son écran de 6,8 pouces, le Find N2 Flip est à peine plus grand que le téléphone de Samsung (6,7 pouces). De telles diagonales peuvent paraître immenses (le S23 Ultra, un smartphone XXL, fait lui aussi 6,8 pouces), mais il ne faut pas s’inquiéter. Puisque le Find N2 Flip se plie, son écran est au format 21:9, ce qui veut dire qu’il s’étend en longueur, comme une télécommande. Il est donc agréable à manipuler, puis simple à ranger dans une poche.

L’écran OLED de l’Oppo Find N2 Flip, fabriqué par Samsung Display, est meilleur que celui du Galaxy Z Flip 4. Oui, Samsung équipe mieux ses concurrents que ses propres appareils. Oppo a le droit à une meilleure luminosité (jusqu’à 1 600 nits) et à la technologie LTPO, avec un taux de rafraîchissement adaptatif conçu pour préserver l’autonomie.

Oppo // Source : Thomas Ancelle pour Numerama
Le pli est quasiment impossible à voir chez Oppo, c’est impressionnant. // Source : Thomas Ancelle pour Numerama

Le vrai point fort de l’écran Oppo par rapport à celui de Samsung concerne la technologie pliante. La charnière développée par le constructeur chinois a l’incroyable faculté de rendre quasiment invisible le pli au milieu de l’écran, un des points faibles des produits de Samsung. Il faut vraiment exposer le téléphone à une lumière intense pour voir la démarcation au milieu de l’écran.

Gagnant de la manche écran : Oppo, nettement (2-0).

Caractéristiques : peut-on battre Samsung ?

Le premier smartphone pliant d’Oppo a-t-il la moindre chance de battre Samsung, qui en est déjà à sa quatrième génération ? S’il y a bien quelques points sur lesquels le Find N2 Flip fait mieux (recharge ultra-rapide 44W, contre 25W + batterie de 4 300 mAh, contre 3 700 mAh), force est de constater que le constructeur coréen est encore le maître à de nombreux niveaux. Le Z Flip 4 est un téléphone plus complet, avec une puce Snapdragon 8+ Gen 1 contre une MediaTek Dimensity 9000+, le support de la recharge sans-fil ou l’étanchéité IPX8.

À l’utilisation, les deux produits se valent presque, même si le produit de Samsung semble un peu plus fluide dès que l’on multiplie les tâches. Même chose au niveau de l’autonomie, où il nous est difficile de départager les deux appareils. Dans les deux cas, on a environ de quoi tenir une journée.

Oppo // Source : Thomas Ancelle pour Numerama
Comme chez Samsung, on peut plier le téléphone à moitié pour l’utiliser comme un ordinateur portable. // Source : Thomas Ancelle pour Numerama

Quid de l’utilisation de l’écran pliant ? Grâce à Samsung, qui a préparé le terrain en s’alliant avec Google, de nombreuses applications savent déjà tirer parti du « FlexForm Mode », qui permet de plier le téléphone à moitié pour l’utiliser comme un ordinateur portable. Cependant, seul Samsung permet de mettre n’importe quelle application dans ce format. Prime Video, par exemple, ne pourra être utilisé en mode Flex que chez Samsung. Même chose pour WhatsApp, pour un appel vidéo.

Gagnant de la manche caractéristiques : Samsung (2-1).

Photo : chacun ses avantages

Comme Samsung, Oppo a opté pour deux appareils photo avec son téléphone pliant. Un grand-angle et un ultra grand-angle. Ils sont accessibles lorsque le téléphone est déplié, mais aussi fermé, pour les selfies.

Oppo // Source : Thomas Ancelle pour Numerama
Un selfie avec le téléphone d’Oppo. // Source : Thomas Ancelle pour Numerama

Que valent-ils ? Oppo met en avant son coprocesseur MariSiliconX, censé sublimer les photos. On a un téléphone plutôt doué, y compris de nuit, mais pas nettement supérieur à Samsung qui s’en sort lui aussi honorablement. On vous laisse découvrir deux expérimentations nocturnes :

Ici, le Oppo Find N2 Flip gère parfaitement la lumière. Les bons choix ont été faits. // Source : Numerama
Ici, le Oppo Find N2 Flip gère parfaitement la lumière. Les bons choix ont été faits. // Source : Numerama
Cette photo de nuit est en apparence séduisante, mais c'est flou dès que l'on zoome un peu. Le Find N2 Flip est un bon smartphone photo, mais pas un produit exceptionnel. // Source : Numerama
Cette photo de nuit est en apparence séduisante, mais c’est flou dès que l’on zoome un peu. Le Find N2 Flip est un bon smartphone photo, mais pas un produit exceptionnel. // Source : Numerama

Bien entendu, les deux appareils peuvent d’exploiter leur écran de couverture pour offrir un retour à la personne en train d’être photographiée. Un des autres avantages des smartphones pliants.

Égalité dans la manche photo : on reste à 2-1 (Oppo-Samsung).

Prix : vivement les soldes

Enfin, il y a bien entendu la question du prix. Samsung a bien abaissé le prix de son téléphone pliant, que l’on trouve officiellement à 999 euros (128 Go) ou 1 059 euros (256 Go). En réalité, on le trouve de temps en temps autour de 700 euros en promotion, voire autour des 500-600 euros si l’on est prêt à acquérir son prédécesseur, qui n’a que très peu de différences.

C’est là qu’Oppo nous inquiète. Vendu au prix unique de 1 099 euros (256 Go), le Find N2 Flip nous semble foncer tout droit vers un mur. Pourquoi dépenser autant pour le produit d’un challenger, alors que l’original, qui plus est vendu par une des marques préférées des Français, coûte parfois deux fois moins ? Hors promotion, le Oppo Find N2 Flip n’est malheureusement pas une bonne affaire. En revanche, autour des 700-800 euros, alors il sera vivement recommandé.

Le Galaxy Z Flip 4 de Samsung. // Source : Arnaud Gelineau / Numerama
Le Galaxy Z Flip 4 de Samsung. // Source : Arnaud Gelineau / Numerama

Si Oppo avait lancé son produit à un tarif compétitif, 999 euros pour 256 Go par exemple, avant de lancer des promotions, il aurait pu faire très mal à Samsung. Aujourd’hui, le produit reste destiné aux gens qui s’intéressent à l’univers des nouvelles technologies.

Gagnant de la manche prix : Samsung, de très très loin (2-2).

Le verdict

La première tentative européenne d’Oppo sur le marché des smartphones pliants est une réussite, mais on ne peut s’empêcher de penser que la marque chinoise aurait pu mieux faire.

Sur le papier, Oppo fait presque tout mieux que Samsung. Le design de son smartphone est meilleur, son écran de couverture est plus pratique, son écran déplié est plus avancé, il n’y a pas de pli au milieu de l’appareil… Pourtant, à chaque fois, Oppo n’est pas allé jusqu’au bout. Pourquoi ne peut-on pas tout faire avec le petit écran ? Pourquoi ne peut-on pas forcer toutes les applications à s’adapter au téléphone lorsqu’il est à moitié fermé ? Toutes ces frustrations jouent en défaveur d’Oppo et donnent plutôt envie de se tourner vers le produit de Samsung.

Autre problème important : le prix. Pourquoi lancer le Find N2 Flip à un tarif supérieur à celui du Z Flip 4 de Samsung, alors qu’Oppo ambitionner de le détrôner ? Il est rare qu’un nouvel entrant réussisse à battre l’original seulement grâce à la qualité de ses produits, le prix est généralement le facteur le plus déterminant. Seules de fortes promotions (et les subventions des opérateurs) peuvent pour l’instant sauver le Find N2 Flip, un smartphone au potentiel formidable, mais au positionnement risqué.

Prix et date de sortie

L’Oppo Find N2 Flip est disponible à partir du 28 février 2023. Les précommandes ouvrent le 15 février.

Le Samsung Galaxy Z Flip 4 est disponible depuis le 26 août 2022.


Abonnez-vous gratuitement à Artificielles, notre newsletter sur l’IA, conçue par des IA, vérifiée par Numerama !