Dans un échange complètement improbable, le propriétaire du compte Pépito le chat, qui tweete une vidéo à chaque fois que Pépito rentre ou sort de chez lui, a réussi à convaincre Elon Musk de l’utilité de l’API gratuite. Elon Musk s’est engagé à épargner les comptes avec du « bon contenu ».

Un chat qui sauve des milliers de bénévoles, c’est aussi ça Twitter. Le 2 février, Elon Musk a annoncé son intention de tuer l’outil gratuit qui permet d’automatiser des actions sur le réseau social. Convaincu que Twitter doit être payant, le milliardaire compte proposer un nouvel abonnement à 100 dollars par mois pour que les professionnels puissent tweeter automatiquement du contenu ou analyser massivement des tweets afin d’en tirer des statistiques. Une annonce qui ne rassure pas vraiment quant à l’avenir de Twitter, de nombreux comptes populaires reposant sur ce système. Puisque les bénévoles qui les gèrent n’ont pas tous des revenus suffisants, beaucoup risquent de disparaître du jour au lendemain, à la manière des clients tiers comme Tweetbot ou Twitterific.

Le lendemain de cette annonce, un échange complètement improbable a fait changer d’avis Elon Musk. PepitoTheCat, un compte populaire qui tweete une vidéo d’un chat à chaque fois qu’il rentre ou sort de sa maison, a annoncé qu’il ne survivrait pas si l’API devient payante. Préoccupé par la question, Elon Musk a dit s’interroger sur un moyen de conserver une part de gratuité pour certains comptes. Deux jours plus tard, il l’a fait.

Pépito sauve Twitter, mais dans quelles conditions ?

Deux jours après sa première réponse, sans relance, Elon Musk est revenu de lui-même dans sa conversation avec Pépito. « En réponse aux retours, Twitter va proposer une API légère, en écriture seule, pour les bots qui fournissent du bon contenu gratuit. » Autrement dit, certains comptes automatisés sont sauvés. L’API utilisée par Pépito sera plus restreinte que l’ancienne (pas d’accès aux contenus de Twitter), mais le compte pourra continuer de tweeter. Ironiquement, cette API gratuite devrait aussi rendre possible l’existence de comptes comme ElonJet — qui tweete la localisation du jet privé d’Elon Musk.

Reste à savoir comment Elon Musk mettra en application ce changement. Cette version gratuite de l’API sera-t-elle à disposition de tous ? Ou sera-t-elle soumise à un formulaire et réservée aux comptes existants ? Puisqu’Elon Musk dit vouloir faire la chasse aux faux comptes, il est probable qu’un tel outil ne soit pas accessible à tous. Dans ce cas, des milliers de comptes pourraient tout de même mourir dans les prochains jours.

Nouveauté : Découvrez

La meilleure expérience de Numerama, sans publicité,
+ riche, + zen, + exclusive.

Découvrez Numerama+

Vous voulez tout savoir sur la mobilité de demain, des voitures électriques aux VAE ? Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter Watt Else !