Le procès Twitter v. Musk, qui devait commencer le 17 octobre, n’aura pas lieu avant novembre. La Cour de Justice du Delaware a décidé d’accorder quelques jours supplémentaires à Elon Musk, pour lui laisser du temps pour finaliser le rachat de Twitter.

Après Elon Musk qui investit dans Twitter, Elon Musk qui veut racheter Twitter, Elon Musk qui rachète Twitter, Elon Musk qui a des doutes sur Twitter, Elon Musk qui ne veut plus de Twitter, Elon Musk qui est en procès contre Twitter et, l’épisode le plus récent, Elon Musk qui veut de nouveau Twitter, le feuilleton le plus commenté du moment s’apprête-t-il à faire la saison de trop ?

Mardi 4 octobre 2022, on apprenait qu’Elon Musk avait finalement décidé d’honorer son offre de rachat de Twitter. Deux jours plus tard, le 6 octobre, les tensions entre le réseau social et son potentiel futur propriétaire étaient déjà de retour. Elon Musk s’est de nouveau mis à critiquer Twitter publiquement et a révélé que les discussions se passaient mal.

Elon Musk et Twitter, c’est tendu

Celles et ceux qui connaissent Elon Musk s’en doutent, c’est sur Twitter que les hostilités ont repris. Le 6 octobre, le milliardaire était dans ce que l’on peut qualifier de… roue libre. Il s’est amusé à aimer des centaines de ses anciens tweets, a insulté un journaliste chinois qui critiquait sa position sur l’Ukraine, redonné son avis sur l’éventuelle guerre nucléaire. Surtout, il est de nouveau sorti de son silence sur le sort du réseau social. Après avoir initialement dit qu’il rachetait Twitter pour créer une super-app à la WeChat, Elon Musk a laissé entendre avec des GIF et des emojis qu’il était victime de cette situation.

« Je pensais m’en être sorti, mais ils me remettent dedans »

Plus tard dans la même journée, c’est par l’intermédiaire de la presse que les avocats d’Elon Musk ont communiqué sur les discussions tendues entre leur client et Twitter. Ils expliquent qu’Elon Musk a longtemps souhaité trouver une solution à l’amiable, en obtenant une réduction sur le rachat, mais que Twitter a toujours posé des conditions trop compliquées. « Twitter a offert à M. Musk des milliards de dollars de réduction sur le prix de la transaction. M. Musk a refusé parce que Twitter a tenté d’imposer certaines conditions intéressées. »

Pour aller au bout de son rachat de Twitter et éviter des désagréments avec la justice, Elon Musk a décidé de rester sur son offre initiale à une seule condition : que le réseau social renonce au procès. Ce n’est pas l’option choisie par les représentants légaux de Twitter, qui craignent qu’Elon Musk fasse exprès pour ralentir les démarches et qu’il se retire de nouveau. Ils ont tenté de forcer le milliardaire à s’engager à une date de rachat, ce qu’il refuse de faire en raison du financement. Twitter s’est d’ailleurs opposé aux demandes du clan Musk, qui souhaitait repousser le procès prévu du 17 au 21 octobre depuis plusieurs jours.

La justice veut que le rachat soit bouclé avant le 28 octobre

Comme le souligne le New York Times, il est rare qu’une négociation de cette ampleur soit aussi tendue à quelques jours de son possible dénouement. Ce qui ne présage rien de bon.

Elon Musk
Elon Musk devait comparaître la semaine prochaine, il est probable qu’il s’en sorte une nouvelle fois. // Source : Bill Ingalls

Puisque Elon Musk et Twitter sont incapables de se mettre d’accord, la Cour de Justice du Delaware a tranché à leur place. Elle accepte la demande du clan Musk et reprogrammera le procès en novembre, si le rachat de Twitter n’est pas bouclé le 28 octobre à 17 heures (on imagine, heure locale). Les avocats de Twitter disent avoir « hâte de conclure la transaction à 54,20 $ d’ici le 28 octobre ». Ceux de Musk accusent Twitter de mettre le deal en danger, en refusant d’accepter de voir un oui dans le « Oui » d’Elon Musk.

Au vu de ses récentes réponses à des fans qui l’interrogent sur l’avenir de Twitter, Elon Musk semble actuellement avoir en tête qu’il ira au bout de l’opération, avec ou contre son gré. Mais d’ici au 28 octobre, de nouveaux rebondissements sont probables.