Depuis l’Apple Park à Cupertino, Numerama a eu l’opportunité d’essayer les iPhone 14 en avant-première. La nouveauté qui se démarque le plus est « Dynamic Island », qui transforme l’encoche en un élément indispensable de l’expérience utilisateur.

Rendre l’encoche cool, c’est ce que réussit Apple avec l’iPhone 14 Pro et l’iPhone 14 Pro Max. Aussi fou que cela puisse paraître, l’élément de design le plus clivant de ces dernières années, détesté par certains, ignoré par les autres, se transforme tout d’un coup en une qualité. Une merveille d’ingénierie permise par un coup de génie logiciel, qui utilise brillamment la nouvelle « Dynamic Island » (îlot dynamique) des iPhone 14 Pro. Nous avons pu essayer les nouveaux smartphones d’Apple à Cupertino, voici notre première prise en main (en attendant les tests).

À quoi sert l’îlot de l’iPhone 14 Pro ?

Avant toute chose, il nous semble primordial de vous expliquer ce qu’Apple présente comme un ilot dynamique.

Avec l’iPhone X en 2017, les smartphones d’Apple sont passés au bord à bord. Pour continuer à proposer une caméra frontale tout en offrant un système de reconnaissance faciale sécurisé, Apple a dû faire un compromis esthétique. En haut de leur écran, les iPhone sortis entre 2017 et 2022 (iPhone 14 et iPhone 14 Plus compris) ont ce que l’on qualifie d’encoche. Il s’agit d’une bordure rectangulaire qui coupe l’écran en deux et qui embarque les capteurs frontaux. L’iPhone 14 Pro et l’iPhone 14 Pro Max y mettent fin et introduisent une sorte de pilule qui ne touche pas le haut de l’écran. C’est la fameuse « Dynamic Island ».

iPhone 14 02
Voici le remplaçant de l’encoche, qui ne colle plus le haut de l’écran. // Source : Numerama

Dans un monde normal, cet ilot aurait divisé tout autant. On aurait pu le détester, lui reprocher d’exister ou se dire que l’on préférait l’encoche d’avant. Mais grâce à l’ingéniosité de ses équipes logicielles, Apple a réussi à en faire quelque chose de vraiment cool, qui fait déjà l’unanimité. C’est un petit exploit qui risque de rendre jaloux tous les constructeurs qui proposent eux aussi une caméra découpée dans l’écran (un « poinçon ») comme Samsung, Google, Huawei, Oppo, Xiaomi, Vivo ou OnePlus. Chez Apple, le poinçon n’est pas un compromis esthétique, c’est une fonction.

Lors de notre prise en main de l’iPhone 14 Pro à Cupertino, c’est naturellement la première chose que nous avons essayée. L’idée d’Apple est aussi simple que brillante : plutôt que de laisser un bout de l’écran noir et vide, autant l’exploiter. Plusieurs éléments d’interface, qui apparaissaient autrefois au milieu ou en bas de l’écran, apparaîtront désormais autour de l’ilot, qui donnera l’impression de s’agrandir virtuellement. En assumant à fond sa présence, Apple donne l’impression qu’il n’est pas là. Voici quelques exemples de choses qui peuvent apparaître dans le Dynamic Island :

  • Les indicateurs de vie privée apparaissent à l’intérieur de l’îlot. Les points verts et oranges que l’on avait avant en haut à droite de l’écran sont désormais au tout milieu du poinçon.
  • Quand on écoute de la musique, le morceau en cours de lecture apparaît autour de l’îlot.
  • Quand on lance un minuteur ou un chronomètre, il apparaît aussi autour de l’îlot.
iPhone 14 03
Ici, Apple transforme l’ilot en un widget pour la lecture musicale. // Source : Numerama
  • Quand on déverrouille son téléphone avec Face ID (pour ouvrir une application, payer avec Apple Pay ou allumer son téléphone par exemple), l’animation Face ID est désormais dans l’îlot.
  • Quand on passe en mode vibreur, le message apparaît à gauche et à droite de l’îlot.
  • Quand on branche le chargeur, l’indicateur de batterie apparaît dans une animation à côté de l’îlot.
  • Quand on connecte des AirPods, le pop-up qui apparaissait avant en bas est maintenant autour de l’îlot.
iPhone 14 09
Quand on appuie sur l’ilot, une petite fenêtre s’ouvre. Elle donne l’impression qu’il n’existe pas. // Source : Numerama

Dans les faits, Apple peut tout faire avec son îlot. Toutes les notifications et applications peuvent avoir leur version miniature autour du remplaçant de l’encoche, ce qui ouvre énormément de possibilités. On apprécie d’ailleurs la possibilité de toucher la Dynamic Island quelques secondes pour ouvrir un pop-up plus large, pour par exemple accéder aux contrôles de lecture. Comment fonctionne cet aspect tactile ? Là aussi, Apple est malin. L’îlot n’est qu’une illusion. En réalité, il y a un bout d’écran qui reste noir au milieu en permanence, et deux petits poinçons. Puisque l’entre deux est un écran, toucher l’îlot provoque une réaction.

iPhone 14 04
En jouant avec le contraste, on voit qu’il y a deux poinçons. Au milieu, il y a un bout d’écran faussement éteint. // Source : Numerama

Il vaut quoi cet iPhone 14 Pro ?

Vous vous en doutez, ce n’est pas en 20 minutes cumulées que nous avons eu le temps de mesurer les capacités photographiques du capteur 48 Mpix de l’iPhone 14 Pro, de tester les limites de sa nouvelle puce A16 Bionic ou de vérifier si son écran deux fois plus lumineux l’est vraiment. Il nous faudra plusieurs jours avec l’appareil pour vous proposer un test complet. Du coup, nous n’aborderons pas ces points dans cette prise en main, mais notre article de présentation devrait vous servir à mieux découvrir ces nouveautés.

iPhone 14 05
La couleur violet intense de l’iPhone 14 Pro. // Source : Numerama

Quoiqu’il en soit, nous pouvons déjà vous donner un premier avis sur les iPhone 14 Pro.

Déjà, esthétiquement, les différences avec le modèle de l’année dernière sont quasiment invisibles. Seul le Dynamic Island permet de reconnaître un 14 Pro, puisqu’Apple n’a quasiment rien changé par rapport aux 13 Pro. À l’utilisation, dur d’être dépaysés. On croirait utiliser le même produit. Heureusement que les animations de la nouvelle encoche détournent notre attention, mais on imagine qu’on finira par s’y habituer.

L’autre nouveauté la plus simple à essayer est l’écran toujours allumé, qui empêche l’écran de votre iPhone de s’éteindre même lorsqu’il est en veille. L’approche d’Apple est très étonnante : le fond d’écran, les widgets, l’heure, la date et les notifications restent même lorsque l’iPhone est en veille. Ils sont juste obscurcis. Aucun autre constructeur ne fait ça, les autres éteignent généralement l’écran et n’affichent que l’heure pour préserver l’autonomie et réduire les risques de brûlure d’écran. Apple dit qu’il ne faut pas s’inquiéter, on a envie de le croire, mais c’est forcément déroutant.

iPhone 14 always on
Quand l’iPhone 14 Pro est en veille, il affiche toutes ces informations. // Source : Numerama

Qu’en penser ? Sincèrement, c’est troublant. On a regardé si la fonction peut être personnalisée dans les réglages et la seule option proposée est de le désactiver. A-t-on vraiment envie de voir son fond d’écran toute la journée, même quand on n’utilise pas son appareil plusieurs heures ? Il nous faudra tester l’iPhone 14 Pro plus longuement pour le savoir. À première vue, la réponse nous semble non. Mais peut-être que nous changerons d’avis.

Et les iPhone 14 dans tout ça ?

Là encore, difficile de vraiment donner un avis. L’iPhone 14 est tellement proche de l’iPhone 13 que l’on ne peut quasiment pas voir de différences (heureusement, il y a les nouvelles couleurs). C’est sur la photo et l’autonomie que nous pourrons le juger, mais il nous faudra du temps.

iPhone 14 07
L’iPhone 14 Plus et l’iPhone 14. // Source : Numerama

En attendant, on peut déjà se prononcer sur le nouveau format iPhone 14 Plus, avec un écran de 6,7 pouces au lieu de 6,1 pouces. En tant qu’utilisateurs du Pro Max depuis plusieurs années, cette option XL nous plaît. Il est plaisant d’avoir une alternative grand format si l’on ne souhaite pas le modèle le mieux équipé. On a maintenant hâte de tester les nouveaux iPhone 14 et 14 Pro, pour voir si l’ilot dynamique est aussi génial au quotidien qu’au moment de sa découverte.