Le pass sanitaire (certificat de vaccination, de rétablissement ou test PCR récent) va être rendu obligatoire par le gouvernement dans plus de lieux qu'aujourd'hui, dans le but de tenter d'endiguer la reprise de la pandémie de coronavirus à cause du variant Delta.

Le pass sanitaire va devenir obligatoire pour fréquenter plus de lieux qu’actuellement en France, a annoncé Emmanuel Macron au cours d’une allocution télévisée le 12 juillet 2021.

A partir du 21 juillet,  le pass sanitaire sera demandé dans les lieux suivants aux personnes de plus de douze ans :

  • Parc d’attraction
  • Concert
  • Festival
  • Spectacle

Début août, ce document sera requis dans bien d’autres endroits :

  • Cafés et restaurants
  • Centres commerciaux
  • Hôpitaux, maisons de retraite et établissements médico-sociaux
  • Avions, trains et cars pour les longs trajets.

Emmanuel Macron a précisé que dans ce cas de figure, l’obligation de présenter un test négatif récent ou un certificat de vaccination s’appliquera aussi bien aux clients et usagers, qu’aux salariés.

Le Premier ministre Jean Castex, qui s’est exprimé sur TF1 le 21 juillet, a fait savoir que les responsables des lieux visités seraient chargés de contrôler que leurs clients ont bien un pass sanitaire.

C’est un changement radical. Jusqu’ici, le pass sanitaire n’était obligatoire que dans certains lieux et situations très spécifiques :

Un pass sanitaire peut être trois documents : une attestation de vaccination (ce que l’Élysée souhaiterait privilégier), un certificat de rétablissement (pour celles et ceux qui ont eu le Covid il y a moins de 6 mois) ou bien un test PCR récent.

Un changement de discours net sur le pass sanitaire

Il s’agit d’un changement important dans la stratégie sanitaire française. Pendant un moment, le gouvernement a tenu à rassurer les Français, évitant au maximum d’utiliser le mot « obligatoire » pour parler du pass sanitaire.

Le 12 mai dernier, on pouvait lire sur le site officiel du Pass Sanitaire : « En aucun cas, il ne s’agira d’appliquer ce pass à ce qui fait la vie quotidienne des Français. Les grandes surfaces, lieux de travail, les services publics ou encore les restaurants ne seront pas concernés par ce pass. » Désormais, la situation a changé, et les mots aussi : deux mois plus tard, ce paragraphe n’est plus présent sur le site officiel.

Le pass sanitaire sera demandé dans les restaurants à partir de début août. // Source : Dan Gold / Unsplash

La vaccination commence en effet à rentrer dans les esprits de chacun et chacune et se normaliser (notamment car plusieurs membres du gouvernement martèlent dans les médias qu’il s’agit peu ou prou de la seule solution pour éviter un « nouveau confinement »), tandis que tout le monde a conscience qu’une 4è vague est en approche, comme c’est déjà le cas dans de nombreux pays européens.

Le Portugal a par exemple déjà rendu obligatoire le pass sanitaire pour entrer dans les restaurants, en plus d’un couvre-feu remis dans les zones dites « à risque ». Au vu de la facilité que les populations ont à voyager dans l’Union européenne actuellement, il ne fait aucun doute que la France connaitra une hausse des contaminations à cause du variant Delta à l’image de ses voisins.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo