Emmanuel Macron a annoncé, par surprise, l’ouverture des créneaux à tous les plus de 18 ans pour la vaccination contre la maladie Covid-19, lorsque « des doses sont disponibles » du jour pour le lendemain.

La campagne vaccinale contre le coronavirus s’accélère : dès ce lundi 10 mai, le vaccin sera ouvert à toutes les personnes de plus de 50 ans, sans conditions particulières. Pour l’intégralité des personnes de plus de 18 ans, cette ouverture est prévue le 15 juin.

Toutefois, lors d’un discours tenu ce jeudi 6 mai, le Président de la République donné des nouvelles de cette ouverture : l’accès aux créneaux se fera plus tôt que prévu, pour toutes les tranches d’âge. Voici ce qui va changer le 12 mai 2021.

La vaccination contre le coronavirus s’accélère en France. // Source : Pexels/Maksim Goncharenok (photo recadrée)

Dès mai, les RDV seront possibles

Lors de son discours, ce 6 mai, Emmanuel Macron a affirmé qu’il ne souhaitait pas « gâcher de doses ». Il s’agit de la doctrine en vigueur depuis plusieurs mois : les soignants sont autorisés à vacciner quiconque, même hors cibles éligibles, si cela évite de devoir jeter des doses. Il semblerait que cette doctrine soit dorénavant appliquée plus largement. Par ailleurs, Emmanuel Macron souhaite « continuer à porter l’effort pour avoir nos 20 millions de vaccinés aux alentours du 15 mai et nos 30 millions autour du 15 juin ».

À partir de la date du 12 mai, à 16h, toute personne âgée de plus de 18 ans pourra réserver, sans aucune condition médicale ou professionnelle particulière, un créneau de vaccination pour le lendemain, dès lors que des places sont libres. Cela signifie qu’il perdure jusqu’au 15 juin des publics prioritaires, mais que, d’ici là, les créneaux non attribués du jour pour le lendemain pourront être pris par n’importe qui d’autre.

« À partir de mercredi 12 mai, vous pourrez regarder la veille sur le site Doctolib les doses qui sont disponibles, et cela, quel que soit votre âge. Et s’il y a des doses qui sont disponibles le lendemain, et donc des RDV qui ne sont pas pris, ils seront ouverts sans limite d’âge », a précisé Emmanuel Macron.

Selon Guillaume Rozier, le fondateur du site Vite Ma Dose, cela concernerait environ 5 000 créneaux par jour qui pourraient ainsi être réservés par des personnes qui ne sont pas prioritaires.

En clair, il s’agit d’un mécanisme spécifique et temporaire de réservation pour le lendemain, visant à ce que tous les créneaux disponibles soient pris sans exception.

Les critères d’âge pour l’accès à tel ou tel vaccin perdurent : les vaccins d’AstraZeneca et Janssen ne concernent que les personnes de plus de 55 ans. Cela signifie que la vaccination en population générale, dès le 12 mai, impliquera l’usage de Pfizer ou Moderna.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo