La mission spatiale indienne Chandrayaan a réussi à atterrir sur la Lune, et va maintenant envoyer un robot vers le pôle sud de l’astre pour qu’il y réalise des analyses. Son nom, qui est désormais connu dans le monde entier, a cependant une signification qui reste ignorée.

Il y a Perseverance, Tianwen, Chang’e ou encore Artemis : dorénavant, on compte aussi sur Chandrayaan. La mission spatiale indienne est devenue iconique en réussissant l’exploit de se poser sur la Lune, près de son pôle sud, et rejoint ainsi le panthéon des missions spatiales les plus connues. L’Inde a réussi la prouesse de devenir le 4e pays au monde à réussir à poser un engin sur notre satellite naturel, le tout avec un budget inférieur à certains films de science-fiction.

Au-delà de la mission, une autre question reste : que signifie « Chandrayaan » ? Perseverance fait référence à une qualité nécessaire pour l’exploration spéciale, Tianwen évoque un poème chinois très connu, « Questions au Ciel », Chang’e est en hommage à une déesse de la mythologie chinoise vivant sur la Lune, et Artemis désigne la déesse grecque associée à la Lune. Qu’en est-il de Chandrayaan ?

Le rover de Chandrayaan-3 sur la Lune. // Source : Via X @ISRO
Le rover de Chandrayaan-3 sur la Lune. // Source : Via X @ISRO

Pourquoi la mission Chandrayaan s’appelle-t-elle comme cela ?

Le nom de la mission indienne et des robots qui l’accompagnent sont tous en sanskrit, une langue très ancienne, qui sert de base à la plupart des langues qu’on trouve aujourd’hui dans le sous-continent indien. Tous les instruments ont un nom spécial.

Chandrayaan, le nom le plus connu, est certainement le plus banal : Chandra signifie en Sanskrit « lune », et Yaan « véhicule », comme explique le site Space. Une dénomination qui n’épouse pas vraiment une approche poétique, mais qui a le mérite d’être assez exacte.

@numerama

La mission indienne Chandrayaan-3 a réalisé sa première expérience : elle a pris la température du sol lunaire à un endroit bien particulier. Une première mondiale, qui a permis de recueillir des données importantes. #chandrayaan #espace #lune #incroyable #numerama #astronomie

♬ son original – Numerama

Mais ce n’est pas tout : il n’y a pas que la mission qui a un nom en sanskrit. Le rover qui va rouler jusqu’au pôle Sud pour analyser des extraits rocheux répond au nom de Pragyan, dont le nom signifie « sagesse » en sanskrit. L’atterrisseur, qui s’appelle Vikram, a également une signification. Il s’agit d’un prénom en sanskrit, toujours courant en Inde de nos jours, qui veut dire « bravoure ». Une belle façon de nommer des robots explorateurs, qui ont permis à l’Inde de devenir une puissance spatiale.


Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.