Avant de laisser sa mission Chandrayaan-3 plonger dans la nuit lunaire, l’Inde a réalisé une dernière prouesse. L’atterrisseur Vikram a momentanément « sauté » sur la Lune. Pour quoi faire ?

Deux semaines après son arrivée sur la Lune, la mission Chandrayaan-3 s’endort et elle ne se réveillera probablement pas. Le matériel de l’Inde, qui a brillamment réussi ses activités lunaires depuis le 23 août 2023, entre dans la nuit lunaire et ne peut donc plus fonctionner. Mais, avant de plonger dans ce long sommeil, l’atterrisseur Vikram a réalisé une manœuvre étonnante : une sorte de « saut » lunaire.

« Sur commande, il a déclenché les moteurs, s’est élevé à environ 40 cm comme prévu et a atterri en toute sécurité à une distance de 30 à 40 cm », a indiqué l’ISRO, l’agence spatiale indienne, le 4 septembre. La manœuvre s’est déroulée avec succès. « Tous les systèmes fonctionnement nominalement et sont sains », ajoute l’ISRO. Les instruments de l’atterrisseur, ainsi que sa rampe (qui avait servi à déployer le rover Pragyan) ont été rangés puis redéployés.

Vikram sur la Lune. // Source : ISRO
Vikram sur la Lune, avant le « saut ». // Source : ISRO

Dans la courte vidéo partagée par l’agence spatiale, on peut voir les images prises par Vikram durant la manœuvre. Les images aident à se rendre compte que l’atterrisseur s’est déplacé latéralement pendant ce très court vol.

Une version améliorée a été partagée par Simeon Schmauß, étudiant en design à l’université des sciences appliquées de Munich.

Un test grandeur nature sur la Lune pour Chandrayaan-3

Mais, pourquoi l’agence spatiale indienne a-t-elle décidé de faire ainsi décoller puis retomber son atterrisseur lunaire ? Tout l’intérêt est pour l’avenir de l’exploration spatiale sur la Lune : il s’agit de préparer les futurs retours d’échantillons, voire des missions habitées. Ce « saut » sert de test grandeur nature.

Si l’humanité espère ramener des échantillons lunaires ou poser des humains sur la Lune à l’avenir, il faudra être capable de les faire repartir de là en décollant. La présence de Vikram sur la Lune était donc une bonne occasion pour l’ISRO de tester un semblant de décollage. Dans l’éventualité d’une future mission indienne de retour d’échantillon lunaire ? Possible.

@numerama

La mission indienne Chandrayaan-3 a réalisé sa première expérience : elle a pris la température du sol lunaire à un endroit bien particulier. Une première mondiale, qui a permis de recueillir des données importantes. #chandrayaan #espace #lune #incroyable #numerama #astronomie

♬ son original – Numerama

Avec la mission Chandrayaan-3, l’Inde a accumulé les réussites. Non seulement le pays a réussi à se poser proche du pôle Sud lunaire, mais son rover Pragyan a aussi fait une découverte inédite sur la Lune. En à peine 2 semaines, Chandrayaan-3 a démontré que l’Inde est, elle aussi, capable d’explorer la Lune, après les États-Unis, l’ex-URSS et la Chine.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Abonnez-vous gratuitement à Artificielles, notre newsletter sur l’IA, conçue par des IA, vérifiée par Numerama !