La comète ZTF ne reviendra sans doute jamais dans le système solaire. Il ne faut pas manquer l’occasion de l’observer à l’œil nu. Mais, d’où vient-elle ? C/2022 E3 (ZTF) provient des confins du système solaire.

Le moment est idéal pour voir la comète ZTF à l’œil nu. Les 1er et 2 février 2023, la comète C/2022 E3 (ZTF) passe au plus près de notre planète, sur sa trajectoire autour du Soleil. Pour savoir où l’observer dans le ciel, vous pouvez consulter notre carte de la visibilité de la comète ZTF en France. Il est conseillé de privilégier un lieu éloigné de la pollution lumineuse pour distinguer cette belle comète verte. Sinon, il reste possible d’admirer les photos de la comète ZTF.

Le passage de cet objet céleste dans le système solaire est une opportunité rare de l’observer. La comète ZTF ne reviendra probablement plus jamais nous voir ensuite. D’après l’Institut de mécanique céleste et de calcul des éphémérides (IMCCE), la visite de ZTF dans notre système solaire va lui fournir une énergie qui l’amènera à nous quitter pour de bon. Nous connaissons l’avenir de la comète (si elle ne se désintègre pas, comme la comète Leonard), mais que sait-on de son passé ? D’où vient C/2022 E3 (ZTF) ?

La comète ZTF était stockée à 1 année-lumière du Soleil

« Dans le passé, elle était stockée, comme des milliards d’autres noyaux de comètes, dans le nuage de Oort, à environ 1 année-lumière du Soleil », indique l’IMCCE. Le nuage de Oort est une grande structure hypothétique, qui se trouverait bien au-delà de l’orbite des planètes. C’est sur la base de l’orbite des comètes que les scientifiques ont déterminé que ce nuage doit être à leur origine.

Taille du Nuage de Oort, comparée à la Ceinture de Kuiper. // Source : ESA
Taille du Nuage de Oort, comparée à la Ceinture de Kuiper (où évolue notamment Pluton). // Source : ESA

On pense que le système solaire s’est formé à partir d’un nuage interstellaire (une accumulation de matière dans la galaxie). Avec l’accumulation des poussières et la condensation du gaz, des comètes se sont formées. Il semble que ces petits corps aient gardé en eux, de manière intacte, la matière telle qu’elle était présente dans le système solaire en formation. C’est pour cela que les comètes sont si précieuses pour comprendre l’histoire du système solaire.

Le nuage de Oort, un lointain réservoir de comètes

Certaines comètes formées à l’intérieur de l’orbite de Neptune ont été éjectées sur des orbites plus lointaines. Ainsi, est né le nuage de Oort, un véritable réservoir de comètes. « Le nuage de Oort serait sphérique et s’étendrait jusqu’à près de 10 0000 unités astronomiques du Soleil. Il pourrait contenir environ mille milliards de comètes », résume l’observatoire de Paris.

Lorsque la comète ZTF a été découverte, en mars 2022, elle était en train de s’approcher du Soleil. Février 2023 sera certainement marqué par son passage dans les environs terrestres, en plus d’autres phénomènes astronomiques notables — vous pouvez consulter notre calendrier astronomique du mois ici.


Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.