Véritables collections d’étoiles et de gaz, les galaxies parsèment notre Univers. Nous vivons dans l’une d’elles, la Voie lactée. Mais qu’est-ce qu’une galaxie exactement ?

Nous vivons à l’intérieur d’une galaxie assez classique, selon la Nasa : la Voie lactée contient des centaines de milliards d’étoiles, du gaz et des poussières, et de la matière noire (au moins 10 fois plus que les étoiles et le gaz réunis). Elle contient aussi vraisemblablement un trou noir supermassif en son centre.

« Une galaxie est une énorme collection de gaz, de poussière et de milliards d’étoiles et de leurs systèmes solaires, tous maintenus ensemble par la gravité », résume l’agence sur un autre site, Space Place. Le système solaire, qui contient notre planète, n’est qu’une toute petite partie de notre galaxie, la Voie lactée.

Des morphologies variées parmi les galaxies

Les galaxies sont généralement composées d’un bulbe et d’un disque, avec des bras spiraux à l’intérieur de celui-ci. Les formes (ou morphologies) de galaxies sont très variées. Certaines, comme la Voie lactée, sont spirales (les galaxies spirales représentent deux tiers des galaxies connues), avec des bras qui semblent comme « s’enrouler » autour de leur centre ; d’autres ont une forme plus ovale et sont dites elliptiques ; d’autres sont irrégulières, ni spirales, ni ovales, faisant plutôt penser à des gouttes.

Galaxie
Une galaxie, illustration. // Source : Nino Barbey pour Numerama

Il y a tant de galaxies dans l’Univers qu’il est très compliqué de pouvoir toutes les compter. Selon certains scientifiques, il pourrait y avoir jusqu’à 100 milliards de galaxies dans l’Univers. Ce sont les étoiles qui donnent aux galaxies leur luminosité.

Les galaxies n’aiment pas trop la solitude

Les galaxies ne sont que rarement solitaires dans l’Univers : du fait de la gravité, elles ont tendance à se regrouper, formant ce qu’on appelle des groupes et des amas de galaxies. Il arrive que certaines se rapprochent jusqu’à se « percuter ». En fait, il faut garder à l’esprit que dans une galaxie, les étoiles sont très distantes les unes des autres : cela signifie que lors d’une fusion de galaxies, il n’y a quasiment pas de collisions d’étoiles — les deux galaxies s’interpénètrent.

C’est le sort qui attend la Voie lactée, dans 4,5 milliards d’années, lorsqu’elle rencontrera la galaxie d’Andromède. Le résultat de cet événement sera leur fusion, pour former une galaxie plus grande, déjà surnommée « Milkomède » ou « Lactomède »).

À noter que la galaxie d’Andromède est la seule qu’on peut tenter de voir à l’œil nu (c’est-à-dire sans instrument astronomique) dans l’hémisphère nord. Dans l’hémisphère sud, on peut voir le Grand et le Petit Nuage de Magellan.