Une comète baptisée C/2022 E3 (ZTF) pourrait devenir visible à l’œil nu très bientôt. Si cela arrive, il faudra bien en profiter. L’objet ne reviendra probablement plus jamais nous voir ensuite.

2023 commence avec une nouvelle comète très médiatisée, C/2022 E3 (ZTF). Cette comète prometteuse pourrait devenir visible à l’œil nu. L’objet est passé au périhélie, c’est-à-dire au plus près du Soleil sur sa trajectoire, le 12 janvier. C/2022 E3 (ZTF) se trouvait alors à environ 160 millions de km de l’astre.

La comète continue sa traversée du système solaire, désormais en s’approchant de notre planète. C/2022 E3 (ZTF) devrait se trouver au plus près de nous le 1er février. Il faut toutefois relativiser la notion de « proximité » : la comète sera alors à un peu plus de 42 millions de km de la Terre.

L’orbite de C/2022 E3 (ZTF) est si excentrique qu’elle ne reviendra sans doute plus

D’ailleurs, cet objet n’est pas classé comme géocroiseur. On parle d’objet géocroiseur pour désigner les comètes ou les astéroïdes qui passent à faible distance de l’orbite terrestre. « Elle n’est même pas considérée comme une ‘comète proche de la Terre’ car elle met trop de temps — 50 000 ans — à tourner autour du Soleil », souligne l’Agence spatiale européenne (ESA) dans un tweet le 13 janvier. L’ESA ajoute que C/2022 E3 (ZTF) ne reviendra certainement plus dans les environs terrestres, « en raison de son orbite excentrique ».

La comète C/2022 E3 (ZTF). // Source : Via Twitter @VirtualTelescope
La comète C/2022 E3 (ZTF). // Source : Via Twitter @VirtualTelescope

Une excentricité de 0 est une orbite parfaitement circulaire. Une excentricité de 1 correspond à une orbite parabolique. À titre de comparaison, l’orbite terrestre a une excentricité de 0,0167.

Les orbites des planètes sont assez circulaires, par rapport à celles des comètes, caractérisées par leur excentricité. Elles ressemblent davantage à des ellipses (des ovales) très allongées. Or, les derniers éléments recueillis sur C/2022 E3 (ZTF) laissent penser que cette comète voyage sur une orbite particulièrement excentrique et même parabolique (avec une excentricité de 1,00027 selon le site spécialisé Space). Cela signifie que l’orbite de la comète n’est pas fermée. Après être passée près du Soleil, elle devrait donc repartir dans l’espace et ne plus jamais revenir.

Si la comète devient visible sans instrument ces prochains jours, il faudra donc bien en profiter. Si vous voulez voir d’un peu plus près à quoi ressemble la comète, vous pouvez aussi suivre un événement en direct organisé par le Virtual Telescope Project. Il faut toutefois être bien motivé, car il commence à partir de 5h le samedi 14 janvier. À l’origine, il était prévu de diffuser ce direct le 13 janvier, mais la couverture nuageuse a contraint à un report.


Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.